krzysztof-szatrawski[1]

 

Quand le temps est écoulé

 

Les papillons noirs et blancs replient déjà leurs ailes

Nous sortons, questions et réponses

pas de projets pour la soirée

n’oublie pas les fleurs

et donne à manger au chien, il supporte si mal la solitude

porte serrure

lumière rideau

 

et ce silence au-dessus si lourd qu’on entendrait une goutte

descendre le long d’une vitre et il ne doit rien y avoir de plus

que ce qui a été

un espace encore plus vaste que les oiseaux pourraient saisir

le battement de leurs ailes se noie dans le bleu

même le désespoir

retient son souffle

 

 

Traduit du polonais par Frédérique Laurent

in, « Ciel et lacs. Anthologie de poètes de Varmie- Mazurie »

Editions Folle Avoine, 35137 Bédée, 2019