30 novembre 2022

Reizl Zychlinski / Rajzla Żychlińska (1910 – 2001) : Au soir

Treasury of Yddidh poetry   Au soir à Itsik Manguer   Au soir chaque feuille Devrait être oiseau Et moi je tourne en tenant une cruche Pour y recueillir leurs larmes. Sur les fleuves déjà les ombres Des arbres se sont enlacées Nouant leurs têtes calmement, Les chiens bientôt vont aboyer, Découper le silence Avec de longs couteaux, jusqu’au ciel. Les chiens bientôt vont aboyer Et la cruche tremble à ma main.   Traduit du yiddish par Charles Dobzynski In, « Anthologie de la poésie yiddish. Le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2022

Gérard Le Gouic (1936 -) : La terre aux manoirs d'herbes (2)

    La terre aux manoirs d’herbes   ..............................................................................   J’ai vécu avec une ouvrière qui ne lisait pas par-dessus mon épaule quand j’écrivais un poème, qui ne m’écoutait pas quand je lui jouais du piano ; mais suivait tristement les collines rousses et les plaines du papier peint de sa chambre.   J’ai vécu avec cette femme de lourds travaux qui ne rêvait pas quand je rêvais à voix haute, quand je peignais les arbres du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2022

Wolfdietrich Schnurre (1920 – 1989) : Nouveaux poèmes 1965 – 1979 (II) / Neue Gedichte 1965 – 1979 (II)

IMAGO / teutopress   Nouveaux poèmes 1965 – 1979 II APPEL Faites des vers. L’empereur a envoyé ses collecteurs de chansons.   Péniblement les Honorables s’en vont à travers champs et affrontent le vent.   Pensez à leurs chaussures inadaptées.   DECLARATION Pour que la chaise à porteurs du préfet des contributions ne soit pas trop balancée sur le caillebotis qui divise les marais du sud, nous avons remis en état les fascines. Puisse sa Seigneurie parvenir jusqu’à nous, pauvres... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2022

Saleh Diab (1967 -) : Broderie

  Broderie   Nous avons un pays nous y avons laissé nos amis se recueillir autour des chagrins songer à la neige pour blanchir les hauteurs de leur solitude   que faire sous un ciel étranger à part écouter l’oubli broder nos années comme la dentelle pâtir de nos regrets à l’air libre tarir en lisant des livres   Traduit de l'arabe par Mohammed El Amraoui et Catherine Charuau in, Saleh Diab :  « Une lune sèche veille sur ma vie » Editions Comp’act, 73000, Chambéry, 2004 Du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2022

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (56 – 64)

  Clairière   56 la rosée flambe au cœur des épiniers les nuages s’effilochent sur les branches et le sombre ciel par eux se mêle aux haillons de la forêt dont les mares fument en silence   la lenteur du temps apprivoise le vent qui tourne autour des arbres les cimes des futaies se balancent à peine comme en rêve et se passent la pluie du bout des doigts des feuilles   pendant que le vieil or du soleil inquiète les écorces et fait frémir à la saignée des chênes et sous la chair rose des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2022

Claude Albarède (1937 -) : Les Reculées

  Les Reculées   ETAPE   Toute la vie se passe à questionner pas à pas le long des murs la même piste on referait ce chemin les yeux fermés à l’évidence nul n’est tenu s’asseoir un peu sur cette pierre pour douter du parcours ne pas boire glacé attendre que le soleil pose une question à laquelle l’ombre ne répond pas         MYSTERE   Le petit matin entre les planches glisse un coupe-bonheur les planches vont s’envoler retourner au lavoir et paraître... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2022

Yehuda Amichaï (1924 – 2000) / יהודה עמיחי : Autre poème de paix

  Autre poème de paix   Mon aimée n’était pas à la guerre elle apprend l’amour et l’histoire de mon corps, et de ses guerres.   Et la nuit quand mon corps transforme la guerre en paix, elle est surprise. Sa surprise est son amour et son apprentissage. Ses guerres et ses paix. Son rêve.   Et je suis maintenant au milieu de ma vie. C’est le moment où on commence à assembler les connaissances et les détails et les cartes exactes d’un pays que nous n’occuperons jamais et d’un ennemi et d’un amant ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2022

Odyssèas Elytis / Οδυσσέας Ελύτης (1911 – 1996) : « Je pleure le soleil... »

Odysseas Elýtis en 1974     Je pleure le soleil et pleure les années qui viennent Sans nous et je chante celles qui sont passées Si tout cela est vrai   Les dialogues des corps et les barques avec douceur entrechoquées Les guitares sous les eaux éteintes et rallumées Les « crois-moi » les « non pas ça » Tantôt dans l’air, tantôt dans la musique   Deux petits animaux, nos mains qui cherchaient A monter l’une sur l’autre en cachette Le vase de citronnelle aux portes ouvertes des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2022

Giambattista Marino (1569 - 1625) : Au Sommeil / Al Sonno

  Au Sommeil   Toi, enfant du Silence et de la Mort, Père de visions, fictives et charmantes, C’est sur tes pas sans bruit, Sommeil aimable, Qu’au Ciel d’Amour souvent montent nos âmes ;   Lorsque chacun, sauf moi, au sein des ombres, Légères et clairsemées, se repose et dort, Laisse, je t’en prie, les grottes cimmériennes Et l’Erèbe, aussi noir que mes pensées,   Et viens consoler mon désir inassouvi Avec ton oubli, doux et tranquille, et avec Son beau visage qui me ravit et m’apaise.  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2022

Miguel D’ors (1946 -) : Pluie / Lluva

  Pluie   Pluie.             Pluie qui vient de très loin.                      Son appel obscur sur mes vitres, insistant.                 Il pleut. Dans les rues diffuses et bruyantes je m’éloigne ; je me perds en d’autres pluies qui lentement tombent sur mon passé :... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :