giuseppe-ungaretti-libri-223x300[1]

 

Ironie

 

     Je sens le printemps dans les noirs rameaux tout endoloris. Ne peuvent le

saisir, à cette heure seule, que les rares flâneurs perdus en leurs songes.

     C’est l’heure des fenêtres écloses, mais

     la tristesse de ces retours m’a ravi le sommeil.

     A l’aube prochaine, un voile vert-tendre s’épandra de ces arbres, que la nuit

mourante connut desséchés.

     Dieu ne s’accorde nul repos.

     A cette heure seule, au rêveur solitaire revient le martyre d’en suivre

l’œuvre.

     Bien qu’en avril, il neige cette nuit sur la ville.

     Nulle violence ne surpasse celle de ces décors muets et glacés.

 

 

Traduit de l’italien par Geneviève Burckhardt

In, « Italie poétique contemporaine »

Editions du Dauphin, 1968

Du même auteur :

  Où la lumière / Dove la luce (20/11/2014)  

La Pitié / La Pietà (13/05/2016)

Les fleuves / I fiumi (13/05/2017)

Vanité/ Vanità (13/05/2018)

J’ai tout perdu / Tutto ho perduto (13/05/2019)

La mort méditée (1,2,5,6) / La morte meditata (1,2,5,6) (13/05/2020)

San Martino Del Carso (13/05/2021)

Calme / Sereno (13/05/2022)

 

Ironia

 

     Odo la primavera nei rami neri indolenziti. Si può segire solo a quest’ora,

passando tra le case soli con i propri pensieri.

     E’ l’ora delle finestre chiuse, ma

     questa tristezza di ritorni m’ha tolto il sonno.

     Un velo di verde intenerirà domattina da questi alberi, poco fa quando è

sopraggiunta la notte, ancora secchi.

     Iddio non si dà pace.

     Solo a quest’ora è dato, a qualche raro sognatore, il martirio di seguirne

l’opera.

     Stanotte, benché sia d’aprile, nevica sulla cità.

     Nessuna violenza supera quella che ha aspetti silenziosi e freddi.

 

Allegria di naufragi,

Mondadori Editore (Firenze), 1919

Poème précédent en italien :

François Pétrarque / Francesco Petrarca: « De mon visage il pleut larmes amères... » / « Piovonmi amare lagrime dal viso... » (19/10/2022)

Poème suivant en italien :

Giovambattista Marino : Au Sommeil / Al Sonno (22/11/2022)