AVT_Hosai-Ozaki_4908[1]

 

Dans mon dos passe un train –

j’arrache les mauvaises herbes

sans lever la tête

 

 

 

Traduit du japonais par Corinne Atlan et Zéno Bianu

in, « Haiku. Anthologie du poème court japonais »

Editions Gallimard (Poésie), 2002

Du même auteur : « Sur la pointe d’une herbe... » (03/08/21)