P-Oscar-Hahn[1]

 

Rendez-vous

 

J’ai acheté des draps rouges

de l’étoffe la plus douce

 

même si je sais qu’ils ne peuvent rivaliser

avec la douceur de ta peau

 

Je les ai achetés de couleur rouge

pour que ton corps blanc

 

étendu sur les draps

 

soit le vers de Góngora :

« ou pourpre enneigée ou neige empourprée »

 

Et quand tu t’es couchée

nue sur mon lit

 

le vers s’est fait chair

 

 

Traduit de l’espagnol par Josiane Gourinchas

In, Oscar Hahn : "Peine de vie et autres poèmes"

Cheyne éditeur, 43400 Le Chambon-sur-Lignon, 2016

Du même auteur :

Le corps interroge l’âme / El cuerpo le pregunta al alma (29/05/2020)

Voyageant avec moi-même / Viajando conmigo (29/05/2021)

 

Cita

 

Compré sábanas rojas

de la tela más suave

 

aunque sé que no pueden competir

con la suavidad de tu piel

 

Las compré de color rojo

para que tu cuerpo blanco

 

tendido sobre las sábanas

 

fuera el verso de Góngora :

« o púrpura nevada o nieve roja »

 

Y cuando te acostaste

desnuda sobre mi cama

 

el verso se hizo carne

 

Pena de vida

LOM Ediciones, Santiago (Chili), 2008

Poéme précédant en espagnol :

Angel González : Tout cela n’est rien / Esto no es nada (18/05/2022)

Poème suivant en espagnol :

Antonio Machado : Aveu / Confesión (02/07/2022)