30 novembre 2021

Reizl Zychlinski / Rajzla Żychlińska (1910 – 2001) : Avril

  Avril   Avril La jeune verdure Ne sait pas encore Ce qu’elle désire Comment fleurir Rouge Blanche S’envoler peut-être ? Elle s’éprend, la nuit, De chaque étoile Et le matin La trouve roide, Gelée. Avril.   Traduit du yiddish par Charles Dobzynski In, « Anthologie de la poésie yiddish. Le miroir d’un peuple » Editions Gallimard (Poésie), 2000
Posté par bernard22 à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2021

Gérard Le Gouic (1936 -) : Le marcheur d’Afrique

  Le marcheur d’Afrique        Qu’un village émerge de terre, les femmes en nourrissent aussitôt le cœur.      Leurs voix s’évadent des corolles des toits, et leurs rires et leurs chants, et leurs hallucinations d’alliances ou de fugues.      Leurs silences serpentent telle l’ombre au bas des murs de pisé, tel le sang sur un membre blessé.        Tout concourt à leu parure : un geste, une pose, une interrogation, un ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2021

Wolfdietrich Schnurre (1920 – 1989) : Nouveaux poèmes 1965 – 1979 (I) / Neue Gedichte 1965 – 1979 (I)

  Nouveaux poèmes 1965 – 1979 (I) Pour Marina   I   IN MEMORIAM La pureté de l’arête de ton nez. Tes sourcils sont des ailes de colibri.   Tes doigts, faits pour modeler les gouttes de rosée.   Où dort-elle ton ombre ? Je me couche auprès d’elle   BONHEUR Tu es couchée au soleil, renarde ; indolente, devant l’entrée de ta tanière.   Ton pelage frémit. Comme des étincelles de cuivre les puce sautent là-dedans.   Avec ton oreille gauche tu épies le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2021

Saleh Diab (1967 -) : Pleine lune

  Pleine lune   J’aurais du murmurer ton nom une soirée durant pour que ce ciel s’élargisse un peu   regarder ta voix souffler de loin pour que l’obscurité ne revienne plus remplir mon sommeil   maintenant ton parfum apparaît dans un autre jardin je ne fais rien j’écoute seulement la lune de mon remords entrer dans sa plénitude   Traduit de l'arabe par Mohammed El Amraoui et Catherine Charuau in, Saleh Diab :  « Une lune sèche veille sur ma vie » Editions Comp’act,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2021

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (49 – 55)

  Clairière 49   Un sentier de jacinthes soudain bascule parmi les branches (ou n’est-ce que la faille du souvenir) er ramène le pèlerin au juin de sa jeunesse   ces matins où toutes les couleurs tintaient dan l’or léger l’air qui coulait sur ses membres avait le goût de l’or dans les sapins   là-bas autour de l’horizon        la guerre couronnait de mort sa jeunesse   toute la forêt fumante de parfums les voix les doigts des jeunes filles le sang doré... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2021

Claude Albarède (1937 -) : cours fermées

  cours fermées   Jusqu’au bois mort est piétinée la neige : les enfants portent dans les bras de petits squelettes d’oiseaux. Ils jouent avec l’arbre albinos. Ils saignent les pupilles du houx entre leurs doigts.       Le pays se révèle à chaque pas. Sèche ou humide son empreinte regarde par le fond celui qui marche. Ses pierres sont jetées au puits pour qu’un secret reste possible. Les vieux mulets reviennent boire. Ils veulent mordre à ce reflet qui fait durer la source entre les lèvres.... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2021

Yehuda Amichaï (1924 – 2000) / יהודה עמיחי : Les mots sont des marches.

Yehuda Amichaï vu par Morag Kligvasser   Les mots sont des marches        Quand le gravier cessera de crisser sur les chemins      j’oublierai jusqu’au rappel de ma peine :      les mains tendues ver le cœur d’étonnement,      jardin étendu jusqu’aux limites de la nuit      une bouche faite pour louer      embrasse une bouche faite pour la douce complainte.   « Viens dans la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2021

Odyssèas Elytis / Οδυσσέας Ελύτης (1911 – 1996) : l’icône / Το εικόνισμα

  L’Icône   Rochers en adoration les vagues Marchent dans les ténèbres. Asphodèles et narcisses Qui poussent dans les rêveries des morts Accompagnent nuages et sommeils   J’avance à l’instinct ne sachant quel jour   Cela sent la noblesse d’un vieux bois Ou d’un animal humilié. Bien sûr C’est par ici que j’ai dû exister ; si vite Que le jour pointe et je vous retrouve Tourments sacrés maisons à l’abandon ocre entre les citronniers Arches, voûtes où j’allais eaux courantes Où s’est posé le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2021

Giovambattista Marino (1569 - 1625) : « Silence, ô Faunes... » / « Silenzio, o fauni... »

  Silence, ô Faunes, Taisez-vous, Nymphes ; Ne frappez pas Le sol du pied Ni de vos cris Le ciel non plus ; Que de vos gongs Le bruit d’airain Ne trouble point Dorénavant Le grand sommeil De la Déesse !   Apaise-toi Ô mer, et vous, Ô vents, tombez ; Que nul n’éveille Vénus la belle Qui se repose ! Qui que tu sois, Dors, allons, dors ! Puisque je veux Qu’un doux oubli Se coule en toi Grâce à mes pleurs Qui pleurent tout bas. Silence, ô Faunes, Taisez-vous,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2021

Miguel D’ors (1946 -) : Ville en moi / (Saint-Jacques) / Ciudad en mí (Santiago)

  Ville en moi (Saint-Jacques) Ville étrange, belle et laide à la fois. ROSALIA DE CASTRO, En las orillas del Sar, « Santa Escolastica », III, 1.     Je n’ai pas choisi : j’ai ouvert les yeux et la pluie était la pluie, nuit et pierre, et rien que l’humide reflet d’une lanterne de gemme ; je n’y peux rien si mes rêves ont été peuplés de coups de cloche gris, de mousse, de parapluies liturgiques, de ces nuages de pierre ; et je n’y peux rien si cette mélancolie a été ma patrie de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :