Richard_Brautigan[1]

 

Poème d’amour

 

          C’est si bon

de se réveiller le matin

          tout seul

et de ne pas avoir à dire à quelqu’un

          que tu l’aimes

alors que tu ne l’aimes

          plus

 

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par

Niclos Richard, Frédéric Lasaygues

in, Richard Brautigan : « Il pleut en amour » 

Le Castor astral éditeur, 1997

 

Du même auteur :

30 cents, deux tickets, amour / 30 cents, two transfers, love (17/09/2014)

On ne me l’a jamais fait aussi gentiment / I’ve never had it done so gently before (27/09/2018)

Trou d’étoile / Star hole (27/09/2019)

Tous surveillés par de machines d’amour et de grâce /All Watched Over by Machines of Loving Grace (27/09/2020)

 

Love Poem

 

          It’s so nice

to wake up in the morning

          all alone

and not have to tell somebody

          you love them

when you don’t love them

          any more.

Poème précédent en anglais :

William Shakespeare : « Quand je compte les coups du balancier... » / « When I do count the clock... » (09/09/2021)

Poème suivant en anglais :

Leanne O’Sullivan (1983 -) : Naissance / Birth (10/10/2021)