A1CYkbKtvDL

 

Partir

 

Ce tourment que le vent

Fait gronder dans mon sang

Ce désir de Partir

Et vers tant d’archipels

Et vers tant d’îles qui m’appellent...

 

Il y a des chansons magiques

Pour les départs des cantiques

Pour endormir au fil de l’eau

Celui qui s’en ira bientôt

Dans sa barque en sapin pleureuse d’eau bénite.

 

Il y a toutes ces musiques

Pour toi, pour moi mais partons vite

Le soleil a déjà creusé mon dernier soir

Pour mourir jeune, il est trop tard.

 

Mais pour mourir d’amour

Toutes les routes sont nouvelles

Chaque jour est le premier jour

L’heure qui sonne est la plus belle.

 

In, Charles Le Quintrec : « Poètes de Bretagne. Anthologie »

Editions de la Table Ronde, 2018

Du même auteur : Retours (30/07/20)