AVT_Jany-Cotteron_5544[1]

 

Un jour

 

 

Un jour j’ai été

Un cri

Un souffle

Nouvelle au monde

du présent d’une mère

 

Des âmes anciennes ont tissé ma mémoire

de rêves primitifs,

ont enfermé en cellules

d’instinctives révoltes

 

Des amours anciennes du même nom

se sont inscrites

dans le livre des morts

 

J’ai habité l’arbre de mes familles

Autre

je me suis reconnue dans leur regard

 

Un si long temps de vie traversé

j’ai joué    Souvent ri     Appris

Aimé     Beaucoup

Toujours j’ai été une enfant

mourant de ses pleurs

grisée du jour naissant

 

Aujourd’hui les rues de la ville promènent

des regards d’hommes

des claquements de talons

et des robes légères

Les rues bourdonnent et butinent la vie

 

Je suis     Ici

Entre soleil et pluie

Passage d’une femme

dans le silence

 

 

Demain     Plus tard

Je ferai     J’irai

J’aimerai     Beaucoup

 

Je serai

celle que j’ignore

Je serai dans le regard des arbres

dans l’ovale d’un galet

Je serai dans les rires des enfants curieux

dans les souvenirs des amoureux

 

Je serai

Un cri

Un dernier souffle

 

 

Le chant des pierres et de l’eau

Editions Samizdat, 1218 Grand-Saconnex (Suisse)

 

De la même autrice :

F aille (16/07/2018)

N’importe où (14/07/2019)

Laisse-moi (14/07/2020)