morency_pierre[1]Photo : © M. BOULIANE

 

Soyons

 

Il n’y aura pas de poème. Seulement l’hiver en grippe, le hurlement des

neiges poudreuses, la nuit déchiquetée, on casse des miroirs près du fleuve,

un gémissement glacial, la fracture du corps sensible, on tournoie, on déferle,

passage de la comète, son déchirement, révélation des ferveurs prises en pain,

et puis une torche au loin, un œil de braise, le tissu nouveau sous l’écorchure.

Pas de poème. Il y aura seulement la relation aussi exacte que possible de ce

moment : un oiseau commença  de chanter dans la montagne. Tu saisis ma

main et l’enfouis avec la tienne dans la grande poche de ton manteau.

 

Effets personnels

Editions de l’Hexagone, Montréal (Québec), 1987

Du même auteur : Rien (25/04/2020)