Stamp_Germany_2000_MiNr2131_Friedrich_Nietzsche[1]

La chanson ivre

 

Homme ! fais bien attention !

Que dit le profond minuit ?

« Je dormais, je dormais,

Je me suis réveillé d’un rêve profond :

Le monde est profond,

Et plus profondément pensé que le jour.

Profonde est sa douleur ;

Le plaisir, plus profond encore que la peine de cœur :

La douleur dit : « Passe ! »

Mais tout plaisir veut l’éternité,

Veut la profonde, la profonde éternité ! »

 

Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre

In, « Anthologie bilingue de la poésie allemande »

Editions Gallimard (La Pléiade), 1995

Du même auteur : Le soleil décline / Die Sonne sinkt (07/02/2020)

 

 

Das trunken lied

 

O Mensch ! Gib acht !

Was spricht die tiefe Mitternacht?

"Ich schlief, ich schlief -,

aus tiefem Traum bin ich erwacht : -

Die Welt ist tief,

und tiefer als der Tag gedacht.

Tief ist ihr Weh -,

Lust - tiefer noch als Herzeleid :

Weh spricht: Vergeh!

 

doch alle Lust will Ewigkeit -,

- will tiefe, tiefe Ewigkeit!"

 

Zarathustra,

 C.G. Naumann, Leipzig, 1891

Poème précédent en allemand :

FriedrichHölderlin : « Comme, lorsqu’au jour de fête... » / « Wie wenn am Feiertage... » (06/02/2021)

Poème suivant en allemand :

Selma Meerbaum-Eisinger: Chant de désir / Sehnsuchtslied (09/02/2021)