04 décembre 2020

Antonio Gamoneda (1931 -) : « Si au moins je savais d’où ta tête... »

  Si au moins je savais d’où ta tête prend son port de ramier amer, si je savais quel ruban est plus long, celui de ton désir ou celui de ta tristesse ;   si je voyais d’où ta beauté tire sa ferme et silencieuse charge, si l’on me disait qu’elle passion libère sa nature du fond de tes yeux,   ô gardienne véloce, je te donnerais une partie de moi-même pour rester uni à ce qui m’est le plus cher.   Mais il est vrai que je ne sais pas encore de quelle chose me dépouiller : de cette douleur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :