hqdefault[1]

 

Malevitch

 

 

Fatal     /     comme en un glissement pur violent      /

premier visage     diagone

 

  percer ce rempart      et jaillir     /     que le rouge et

le blanc s’affrontent   /   et s’annulent

                                                        que le noir coupe 

le blanc    /    et que le blanc revienne du bord   /   ou

de l’absence de limites   /   compact signifiant

                                                                         que les

couleurs écrasées s’éteignent se retirent  /  nous han-

tent désormais comme exclues de l’œil

                                                             infaillible

                                                                            tirent

et recoupent     /     l’énergie dont il tremble lui de re-

naître    /    de se voir    /    encore  /   le plus puissant

peseur de traces parmi l’abstraction de mon corps

 

 

  une immense énergie unitaire       dressée       trans-

portée accusant notre   /  gravitation éparse arbitraire

/   qui ne tire du sol et du ciel   /   que l’ombre du ciel

et du sol   /  des astres et de la terre   /   que la saveur

dissidente de sa propre dispersion /  corps démembré

réconcilié vacant                       

                          offert comme une brèche dans la né-

gation du mur oscillant    /   au soleil    /   comme un

fruit       /     la chair mémorable d’un fruit dans l’air

nu

 

   ou dans l’air qu’il dénude lui   /   par l’inscription-

rupture d’une géométrie fulgurante    /    l’élargisse-

ment – suffocation de la vitesse  /  et de la nuit...

 

 

 toiles déconcentrées reconquises / lire l’espace nais-

sant vivre de la couleur surgie qui annule     /     et la

salve de traits   /   les représentations malgré elles    /

et la figure   /   de la représentation même

                                                                     la couleur

surgie qui se fortifie de se détruire 

                                                       je viens d’en vivre

l’accès    /    sans parcourir concrètement une surface    

par un tel flux d’intensité irradiée /  qu’un tel silence  

/   autre et du   /   fasse jouir      à l’infini de sa trame

violence ouverte

 

 

  le carré qui se dissocie   /   du tableau   /   pour nous

rattacher à la terre dans l’éclatement      de la galaxie

qu’il absout

 

  son autorité reployée    /     vacante  /   d’un rebours

absolu l’écriture se dépouille

                                          de tous les oripeaux vécus

trempés        transfigurés   /   abordés comme figures

de la durée réparatrice

                                        soldée pour le ralliement de

quelque   /   soleil

 

  et l’écriture encore      selon le brusque   /   éclaire-

ment    /    des angles les tracés obliques     les récits

tronqués   les scissions d’espace  /  la numération du

fanal exclu

 

              s’ingénie à rompre              s’introduit en lui

succombe à son incessant flux   /   de météores

 

 

  toute  surface  frappée  selon  l’angle  dont  il  s’est

épris enfante  en tel instant    /    ou telle conjonction

d’astres déroutés

                             un intervalle de blocs disjoints     /

appareillés   /   les yeux ouverts   /   par sa balistique

innocente

                   à  la  vitesse  oblique  d’un  rayonnement

qu’accélère   amplifie    /    le noir hanté de son som-

meil      /      le blanc de l’espace enfin     /     habilité

 

  incidence polyvoque      puisqu’également je la nie

/    ou l’ignore  ou la tire    /    de l’échiquier pour en

respirer  la  projection      /      contre  un  versant  de

fleurs

       ou  qu’elle  accentue  enfin  le  noir  oscillant    /

la trêve     /    une enfance déchiquetée incomparable

dont s’ouvre la transparence au futur

 

  ni lui   le scripteur   qu’une seule secousse introduit

/   ni lui   /   le même   /   indifférent    /    perdu dans

quelque buisson de valences et d’odeurs

                                                                            n’en-

chaînèrent  un  autre  à  ce  prélude  d’ossements      /

rébarbatif    /    devant le splendide carreau ruisselant

de la fenêtre    Malevitch

 

 

                                             un exercice démesuré du

voir    et  du  surplomb    comme à travers la faille   /   

d’une trépanation

morcellement du cercle seul dilemme d’ingénus vec-

teurs allégés de nos larmes    /    et réticences    /   ils

constellent et sillonnent l’aigre chemin futur

 

     que notre déflagration rémunère

 

 

 

 

  la croix pervertie     /     son rire     /     la sauvage et

quadruple trace de la mort déjà couchée   

                                                                        - quand 

l’énergie potence en effigie renonce  /   ou presque le       

sourire de celle qui   /   ou d’un air troublé   /   d’une   

multitude d’accords

 

 

  l’angle très ouvert  des cuisses  étant     /     recoupé

par la constellation   / le déferlement de figures dans

le delta   /   actives blanches dans le neutre blanc

 

 

  ainsi je suis dehors   les obliques   /  interrompues

/  traversent la double masse verticale de la potence

érigée sur mon poing   /   faucon   /   fatal

 

  à  la  rencontre de  trois  murs  inexpliqués   par le

déplacement de l’épure  /   ivre  /  dont le cours tor-

rentiel  la criblante certitude   /   favorise le suspens

la suspicion angulaire   /  d’astres   /   et leur redou-

blement au sommet

 

 

 

  Comme   le geste    d’occuper   tout   l’espace    ici

 ferait sortir     /    du blanc    /    quelque araignée    /

 ou scrupule / son besoin d’activité ou génie accom-

plit le bond que résorbe    /    croise    /   et nie    /   la

saignée du coude

 

 

  n’ayant  plus   d’enfant  à te sacrifier   angle éternel

inconstant    /    ouverture   /   ni de couleur à marty –

riser

      contre la taie de l’œil bleu blanc   /   de l’aveugle

que je deviens   /   calme   /  comme par une seconde

naissance ignée

                            j’aurai décidé de voir

 

  l’invariant      l’anti-genèse      Malevitch

                                                                           racine

d’un feu sans fumée    /   le temps épars   /   concassé

et rejoint      /      afin que la terre le toit les fleurs     /

dont l’écriture endosserait la rancune et les guenilles     

                                                                             mais 

contre la toile et le ciel   /   crie l’ordre insensé Male-

vitch

 

 

 

      du désastre accompli dont je provoque    /    défi-   

gure ou trame

 

 

   l’obliquité du sang    /   soudain jeté haut     /   trait   

rompu et repris    /    qui clame    /    silencieusement     

/    son accord

 

 

quel  autre         parallèlement   à   la   même   dérive        

ou réflexion sévère    /    glisserait         s’effondrerait       

entre         les ais de la mort volontaire   /   ouvrant le

nombre    /    calcinant

                                     cet   unique   bloc  de  regards     

de gouffre            et de vent

                                          ironiquement lapidaire par   

intensité        différence    /    et répercutant son refus   

 

 

chaque glacier comparaissant devant l’eau serrée de

l’une    /    ou l’autre source

 

 

  dans la chambre de toile            et nul autre   /   lieu

/  autre aux trois cris carrés inégaux qui se coupent

                                                                                  et

couleurs embrasées    enhardies

 

 

  d’un bord à l’autre     /     sans la limite     /     qu’un

regard inventerait      ou quelque effluve de putréfac-

tion  /  autre car nous sommes vivants    /    ou agités

de  mort  récente  deux  engendrant  trois  carrés      /

furieux   /   de la seule poussée d’un plafond blanc   /

tôt levé   /   héroïque           il assume

 

 

  le gouffre

                   et  hors  de  la  toile           ou du malheur

l’évasion   /   ou la dérive cohérente    /    seule

                      à la poignée de guerriers aux idées lan-

cées   croisées

                de  joueurs   le départ   /   le conflit encore

qui se projette blanc et noir   /   ou inversement blanc

sur blanc    /    hors du rouge refoulé

 

 

du    rouge    poussé   au    blanc   cristal   abstraction

carré du sang    arraché à sa douleur

 

 

l’attente   /   l’attentat   de l’impossible espace

 

 

Dehors

Editions Gallimard, 1975

Du même auteur :

 « j’ai cru rejoindre par instants… » (28/06/2014)

Grand vent (27/06/2015)

« Expérience sans mesure… » (28/06/2016)

Le règne minéral (28/07/2017)

Chapurlat (28/07/2018)

« Se lever tôt... » (28/07/2019)