10 octobre 2020

Lionel Ray (1935 -) : Distances (1-2- 4 -7)

Lionel Ray, juillet 2017.   Distances   1 ce n’est plus un chant (l’effort perdu le mauvais usage de la musique) ou ce qu’il faut pour changer   de joie ! détruisant le regard même, ou la féroce clarté du regard (les graines souffrent aussi sombres)   maintenant que je suis nul et froid, sans le moindre feu aux lèvres, et rien n’est sûr ailleurs (le néant   même) et ras, désert, rejeté du temps, l’opéra défait : les oiseaux tombent, le ciel pourrit, l’eau m’é-   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :