pablo-picasso-portrait-de-vicente-huidobro-1900-e1550415272249[1]Portrait de Vicente Huidobro par Picasso

 

Deux poèmes

 

1

Je garde en mes yeux

La chaleur de tes larmes

Les dernières

Maintenant tu ne pourras pleurer

Jamais plus

 

Par les chemins

L’Automne vient

Des doigts invisibles

Arrachent toutes les feuilles

Quelle fatigue !

Une pluie d’ailes

Couvre la terre

 

2

La chambre déserte

On sent s’en aller la lumière

Les ombres sortent de sous les meubles

Au loin les objets qu’on a perdus

Se rient

La nuit

La chambre s’inonde

Un cri

Plein d’angoisse

 

Personne ne m’a répondu

 

in, Revue « Nord-Sud, N° 3, 15 Mai 1917 »

Du même auteur :

La matelotte (01/10/2017)

L’homme triste (01/10/2018)

Chemin inutile (01/10/2019)