stratis_pasxalis[1]

 Tressaillement

 

A l’heure où la foule tourbillonne

je me suis retrouvé marchant

dans l’avenue entre saules et peupliers

entraîné

par le vent matinal.

 

Et soudain,

mes yeux s’enivrant

des jeux d’ombres mauves lancées

par les arbres au visage des passants,

là-haut le ciel était bleu sombre

et un soleil pur montrait les choses

exactement comme elles sont,

j’ai senti que j’ avais cessé d’être

un vague détail dans la cohue d’une ville

mais que je traversais un triomphe

autour de moi qui m’acclamait, remuait

tandis que je passais vainqueur entre peupliers et saules

pour aller conquérir l’amour.

 

Traduit du grec par Michel Volkovitch

In « Les poètes de la Méditerranée. Anthologie"

Editions Gallimard / Cultures France (Poésie), 2010

Du même auteur :

Préhistoire (10/07/2014)

« Hauts paysages de l’ascension… »  (10/09/2015)

Première pluie 10/09/2016)

Cartographie de la lumière (10/09/2017)

L’ogre / Ο δράκος (10/09/2018)

Le chèvrefeuille (10/09/2019)