nml_pictures_232[1]

Levée de nous

 

Levée de nous tu quittes la chaleur

où nous étions couchés à nous tenir

d’une enjambée tu donnes à voir et tu reprends

offrant le clair de toi offrant le sombre

emportés par ton allure mais suspendus

avec l’odeur qui m’abandonne pour te suivre

nue à trois pas de l’instant qui tremble

tu poses en équilibre entre le monde et moi

souriante à caresser du geste le regret

dans l’air ténu penche-toi que je désespère

un peu plus de te voir là qui recommences

en essayant sur moi le pouvoir d’apparaître ;

 

In, « Orphée Studio. Poésie d’aujourd’hui à voix haute. »

Editions Gallimard (Poésie), 1999