elleouet[1]

 

Au pays du sel profond

 

au pays du sel profond

au pays de l’éperdu

la vie mince suit l’abeille

l’avette ancienne épinglée

à des fronts au calme total

ou posée au creux des seins

de la femme quotidienne

couchée là sous la main

vêtue de ma mémoire

empesée de hardes violentes

parfois elle s’évade pour un voyage

et parée de la frileuse fourrure du matin

elle s’enfonce dans une histoire des vieux âges

où sa chute fait retentir

la voix triste des marais

 

Au pays du sel profond

Editions Bretagne,1979

Du même auteur :

Pencran (23/12/2014)

Dans un pays de lointaine mémoire (08/03/2016)

Dédicace (09/03/2017)

Les barbares barattent (09/03/2018)