Derek-Mahon-pic-labelled-free-to-use-and-share[1]

Portrait de l’artiste

 

Frissonnant dans l’obscurité

Des puits, des crassiers, des champs de betteraves,

Je suffoque, cherchant la lumière et la vie,

Comme un oiseau en cage au printemps

Se cogne aux barreaux qui brillent.

 

Comme un ver luisant je me déplace

Parmi ces mineurs belges en cage,

Et la lampe à mon front

Est la lumière mourante de la foi.

Dieu vacille et dégénère en métaphores :

 

Des coups frappés sous terre, la lumière

Réfractée dans un verre de bière

Comme dans un vitrail d’église,

Ou une bassine auréolée de charbon

Après le bain rituel du soir.

 

Théo, on m’a licencié pour

Excès de zèle, comme ils disent,

Et pour n’avoir pas l’habit de l’emploi.

Le temps venu, j’irai dans le midi

Et je peindrai ce que j’ai vu :

 

Un météore qui jette sa lumière d’or

Sur des chaises, des visages, des godasses,

Qui allume un feu sauvage dans les yeux

Des tournesols et des bateaux de pêche,

Qui sont tous des mineurs déguisés.

 

Traduit de l’anglais par Denis Rigal

In, Derek Mahon « La veille de nuit. Choix de poèmes »,

Editions Folle Avoine, 1996

Du même auteur : Quatre promenades dans la campagne près de Saint-Brieuc / Four walks in the country near St.-Brieuc (11/11/2014)

 

A portrait of the artist

For Colin Middleton

 

Shivering in the darkness

Of pits, slag-heaps, beetroot fields,

I gasp for light and life

Like a caged bird in spring-time

Banging the bright bars.

 

Like a glow-worm I move among

The caged Belgian miners,

And the light on my forehead

Is the dying light of faith.

God gutters down to metaphor —

 

A subterranean tapping, light

Refracted in a glass of beer

As if through a church window,

Or a basin ringed with coal-dust

After the ritual evening bath.

 

Theo, I am discharged for being

Over-zealous, they call it,

And not dressing the part,

In time I shall go south

And paint what I have seen —

 

A meteor of golden light

On chairs, face and old boots,

Setting fierce fire to the eyes

Of sun-flowers and fishing boats,

Each one a miner in disguise.

 

 

Collected poems

The Gallery Press, Oldcastle (Ireland), 1999

 

Poème précédent en anglais :

Ronald Stuart Thomas : Dans les collines galloises / The welsh hill country (18/06/2020)

Poème suivant en anglais :

Emily Jane Brontë : Viens-t’en avec moi / Come, walk with me (01/07/2020)