vladimir_maiakovski_1_

 

La blouse du dandy

 

Dans le velours de ma voix

je vais tailler mon pantalon noir.

Une blouse jaune dans trois toises de midi.

Par un Nevsky(*),  mondial, sa lisse patinoire,

j’irai flâner du pas d’un Don Juan dandy.

 

Laissez crier la terre avachie de sommeil :

« Tu t’en vas violer les printemps verdissants ! »

Insolemment rieur je défie le soleil :

« J’aime à me dandiner sur l’asphalte glissant »

 

Est-ce parce qu’il fait un ciel bleu ce matin,

et que la terre avant la fête est ma maîtresse,

que j’offre aux gens des vers gais comme des pantins,

comme des cure-dents aigus et nécessaires.

 

Vous, femmes, qui aimez ma carcasse, et toi cette

jeune fille, qui veut ne voir en moi qu’un frère,

jetez vos sourires au poète,

que je les couse comme des fleurs, à ma blouse de dandy !

(1913)

 

(*) Nevsky : avenue principale de Pétersbourg

 

Traduit du russe par Elsa Triolet

in, Maïakovsky : « vers et proses »

Les Editeurs français réunis, 1957

Du même auteur :

Prologue à la Tragédie « Vladimir Maïakovsky » / ПРОЛОГ (28/08/2015)

Vente au rabais (28/08/2016)

Christophe Colomb / Кристоф Коломб (28/08/2017)

La flûte des vertèbres /Флейта-позвоночник (02/04/2019)

 

Кофта Фата

 

Я сошью себе черные штаны

из бархата голоса моего.

Желтую кофту из трех аршин заката.

По Невскому мира, по лощеным полосам его,

профланирую шагом Дон-Жуана и фата.

 

Пусть земля кричит, в покое обабившись:

«Ты зеленые весны идешь насиловать!»

Я брошу солнцу, нагло осклабившись:

«На глади асфальта мне хорошо грассировать!»

 

Не потому ли, что небо голубо,

а земля мне любовница в этой праздничной чистке,

я дарю вам стихи, веселые, как би-ба-бо,

и острые и нужные, как зубочистки!

 

Женщины, любящие мое мясо, и эта

девушка, смотрящая на меня, как на брата,

закидайте улыбками меня, поэта,—

я цветами нашью их мне на кофту фата!

 

(Ce poème est paru pour la première fois, sans titre, dans la « Première revue des futuristes russes, N° 1 – 2 »

 1914)

Poème précédent en russe :

 

Alexandre Sergueïevitch Pouchkine / Александр СергеевичПушкин : Conversation entre le libraire et le poète / РАЗГОВОР КНИГОПРОДАВЦА С ПОЭТОМ (03/03/2020)

Poème suivant en russe :

Joseph Brodsky  /Иосиф Александрович Бродский : Elégie à John Donne / Большая элегия Джону Донну (29/04/2020)