Langston_Hughes_766eb0d1dc564c0fb8390709e1d47382_1_

 

Moi aussi

 

Moi, aussi, je chante l’Amérique.

 

Je suis le frère d’ombre.

Ils me jettent va manger à la cuisine

Quand le monde s’amène.

Mais j’m’esclaffe,

Et je déguste,

Et je deviens plus fort.

 

Demain,

Je serai à la table

Quand le monde viendra

Personne  ne s’permettra d’me lancer

Va, mange en cuisine,

Alors.

 

En plus,

Ils sauront comme je suis beau, moi

Et ils auront honte –

 

Moi, aussi, je suis l’Amérique.

 

Traduit de l’anglais par François Rannou

in, revue « Babel heureuse, N°5, Automne 2019 »

La Nerthe éditions, 83000 Toulon

 

Du même auteur :

« Quand je serai devenu compositeur… » (13/01/2018)

 

 

 

I, too

 

I, too, sing America.

 

I am the darker brother.

They send me to eat in the kitchen

When company comes,

But I laugh,

And eat well,

And grow strong.

 

Tomorrow,

I'll be at the table

When company comes.

Nobody'll dare

Say to me,

“Eat in the kitchen,”

Then.

 

Besides,

They'll see how beautiful I am

And be ashamed —

 

I, too, am America.

 

The Weary Blues

Knopf, New-York 1926

Poème précédent en anglais :

Ezra Pound : « Pour les sept lacs... » / « For the seven lakes…» (16/03/2020)

Poème suivant en anglais :

Jack Kerouac : 96ème Chorus / 96th Chorus (27/03/2020)