06 décembre 2019

Prune Mateo (1978 -) : Les jours obscurs

  Les jours obscurs   o on peut regarder le ciel très longtemps oo         o notre appartement à Orlando avait vue sur la baie   des heures   fixant les eaux proche de m’assoupir   toujours attendre jusqu’à ce que rien ne soit stable oo       o des heures à fixer les eaux jusqu’à ce que tout s’évanouisse   l’eau est ce vide qui ne trouve pas de forme   il faudrait parler agir mais mes yeux prisonniers   cherchent ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 03:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2019

Jacques Roubaud (1932 -) : « des nuages... »

des nuages...   .                                                    [ GO 58]   des nuages glissaient grappes de fer ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2019

Antonio Gamoneda (1931 -) : Blues de l’escalier / Blues de la escalera

  Blues de l’escalier   Une femme monte l’escalier avec un chaudron rempli de peines. La femme monte l’escalier avec le chaudron de ses peines.   J’ai croisé une femme dans l’escalier qui a baissé les yeux en me voyant. J’ai croisé la femme et son chaudron.   Je n’aurai plus de paix dans l’escalier.   Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet « Poésie espagnole. Anthologie 1945 – 1990 » Acte sud / Editions Unesco, 1995 Du même auteur : « Je sais que l’unique... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2019

Jean Sénac (1926 -1973) : Matinale de mon peuple

  Matinale de mon peuple Pour Baya   Tu disais des choses faciles travailleuse du matin La forêt poussait dans ta voix des arbres si profonds que le cœur s’y déchire et connaît le poids du chant   la tiédeur d’une clairière pour l’homme droit qui revendique un mot de paix un mot à notre dimension.   Tu tirais de sa solitude le rôdeur qui te suit tout pétri de son ombre celui qui voudrait écrire comme tu vois comme tu tisses comme tu chantes apporter aux autres le blé le lait de chèvre la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2019

James Sacré (1939 -) : Oiseaux qui sont dans la fontaine close

      Oiseaux qui sont dans la fontaine close   Foulque elle a plongé silence enfant surpris le cœur (mais lumière mais les buissons) de la fontaine est clos autour de l’eau silence et les pâtis le grand bleu souvenir comme un silence enfant surpris le cœur a plongé bruir dans l’eau – mais dans les mots ?   Poule d’eau noire c’est à la Praye du Peyré (un étang, les buissons, le trou soudain de la fontaine) poule d’eau partie l’écriture de ses pattes vertes égratigne mes yeux l’eau... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2019

Paul Celan (1920 – 1970) : Psaume / Psalm

  Psaume     Personne ne nous pétrira de nouveau de terre et d’argile, personne ne soufflera la parole sur notre poussière. Personne.   Loué sois-tu, Personne. C’est pour te plaire que nous voulons fleurir. A ton encontre.   Un Rien voilà ce que nous fûmes, sommes et resterons, fleurissant : la Rose de Néant, la Rose de Personne.   Avec le style, lumineux d’âme, le filet d’étamine, ravage du ciel, la couronne rouge du mot pourpre que nous chantions, au-dessus,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :