james_sacre_1_

 

 

Oiseaux qui sont

dans la fontaine close

 

Foulque elle a plongé silence

enfant surpris le cœur

(mais lumière mais les buissons)

de la fontaine est clos

autour de l’eau silence

et les pâtis le grand bleu

souvenir comme un silence

enfant surpris le cœur a plongé

bruir dans l’eau – mais dans les mots ?

 

Poule d’eau noire c’est

à la Praye du Peyré (un étang, les

buissons, le trou soudain de

la fontaine) poule d’eau partie

l’écriture de ses pattes vertes

égratigne mes yeux l’eau dans

l’ombre un désir mais l’écriture

de ce poème est moins vive et

rapport trop furtif que poème

(rien d’encre noire) pourtant

désir (de quoi?) poule d’eau morte ici

vivante                                       à côté.

 

 

Paysage au fusil (coeur) une fontaine

In, « Cahiers de poésie, 2 »

Editions Gallimard, 1976

Du même auteur :

Trois figures qui bougent un peu (19/03/2015)

Presque rien à Sidi Slimane, le temps qui vient (07/06/2018)

Oiseaux qui sont dans l’herbe en octobre (07/06/2019)