oc12_214web_1_

 

Fugue

 

Pour Denis Lavant

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

soufflez dans l’infini

plus haut

dans le secret de votre nuit

 

plus haut

la semence des anges

plus haut

le ciel et les mains pleines

plus haut

l’immensité du noir

 

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

parlez pour prendre corps

plus haut

parler pour prendre cœur

 

plus haut

le cortège des ombres

plus haut

les fables du naufrage

plus haut

la pulpe du désordre

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

dans la sève de votre vertige

plus haut

votre pluie d’espace

 

plus haut

ce ressac de tendresse

plus haut

cet iris de solitude

plus haut

ce souffle de pierre meurtrie

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

pour renverser notre sommeil

plus haut

pour prêter l’oreille au sans fond

 

plus haut

les oiseaux du vide

plus haut

les pièges à mélancolie

plus haut

le cœur du couchant

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

pour inciser le monde

plus haut

pour agrandir le temps

 

plus haut

vos lèvres de baptême

plus haut

vos étoiles de fatigue

plus haut

votre blessure d’horizon

 

plus haut

parlez plus haut

les morts

inlassablement

plus haut

dans la montagne des signes

 

 

Le désespoir n’existe pas

Editions Gallimard, 2010