01 novembre 2019

Robert Rovini (1925 – 1968) : Nocturne

  Nocturne A Jean Ballard.     Ecoutez, il y a quelque part un oiseau qui chante, Un oiseau inconnu comme l’espoir dans ces régions, de pauvres plumes sans      nom D’où ruisselle une voix, un peu de sang quelque part Et un chant. Est-ce un arbre, cette ombre dans le coin ? Voyez-vous ces lumières là-bas, un peu plus loin, ces éclats D’un cristal écrasé, ou est-ce seulement vos yeux qui tremblent là, A cause de ce jour noir sans doute, De cette porte soudain fermée et dont on ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :