kalenda_maya_amour_courtois_moyen_age_raimbaut_de_vaqueiras_1_

 

Hautes vagues qui venez sur la mer

Que le vent fait çà et là agiter,

De mon ami savez-vous des nouvelles ?

Parti là-bas, il n’est pas retourné.

          Ah ! Dieu d'amour

Parfois j’ai joie et parfois j’ai douleur.

 

Oh douce brise qui vient de là-bas

Où mon ami vit et dort maintenant,

Apporte-moi sa douce haleine à boire,

Ma bouche s’ouvre et j’en ai grand désir.

          Ah ! Dieu d'amour

Parfois j’ai joie et parfois j’ai douleur.




C’est mal d’aimer vassal d’autres pays :

Changés en pleurs sont les joies et les ris.

Je ne croyais que mon ami trahît.

Je lui donnais ce que d’amour requit.  

       Ah ! Dieu d'amour

Parfois j’ai joie et parfois j’ai douleur.

 

Traduit de l’occitan,

In, Jacques Charpentreau « Trésor de la poésie française. T.1 »

Hachette livre, 1993

Du même auteur :: « Ne me plaisent hiver ni printemps... » / « No m'agrad' iverns ni pascors... » (24/10/2020)