AVT_Helene_Cadou_7140_1_

 

Pour croire encore au bonheur

Il suffirait qu’un oiseau passe

Dans les fontaines du ciel

Que le feuillage d’un arbre

S’éveille à la grâce du givre

Ecoute mon cœur est vivant

Ce soir au creux de la neige

Les choses lentement renaissent

Comme autrefois dans la chambre

La lampe fait son office

Et voilà que je te rejoins

Sur les hauteurs du silence.

Pour que ton ombre s’y repose

La neige est tendre sur ma gorge

Et le ciel retient le jour.

 

Le bonheur du jour

Editions Seghers, 1956

De la même auteure :

« Ce soir / la nuit est bleue… » (22/06/2014)

« J’ai vu des paysages… » (22/06/2015)

 « Le monde est mon beau voyage… » (22/06/2016)  

Ilarie Voronca… (21/06/2017)

 « Le soleil griffait les tuiles ... » (08/09/2018)