AVT_Luc_Estang_5644_1_

 

Marée montante

 

C‘était encore marée basse en arrivant

sur le littoral de moulins et de vent.

Mais depuis toujours je sais quand la mer monte.

Déjà les coquillages laissés pour compte

muets sur un lit de glace et de varech

s’étaient remis à bruire avec

le sang contre mon oreille,

un soir d’extrême hiver et de rêve enlisé...

 

Mais ce matin de sel et de ciel irisé

la mer montait vers nous depuis la veille...

 

La laisse du temps

Editions Gallimard, 1977