2016_3_25_rebotier_03_1_

 

Litanie du désamour

 

 

42  C'est à ce moment que tu ne m'as pas vu, il faisait grand soleil, nous avons

alors senti très bien que rien ne va, que rien n'allait, que rien allait nous arriver

41  tout de suite, je me suis dit : fini c'est fini, les motos roulent, les mots

parlent, les arbres s'arrêtent, les bicyclettes se regardent : c'est bien fini

40  déjà hier nous n'étions plus très vivants, tu sentais bien un peu le rnfermé,

nous n'étions pas si vivants que ça, on sentait bien que ce n'était pas ça

39  c'était, ç'aurait pu être dans un train, dans un rêve, au restaurant, sur le sable

d'un nuage, sur un trajet de non-retour, c'était, c'était nous

38  déjà je ne te disais plus rien, tu ne me disais plut tu, sans doute avions-nous

déjà depuis un long temps cessé de nous voir venir, tu disais ?

37  tu m'avais dit : je vais voir et je reviens tu vas voir, je vais voir ce que je

peux faire, ne bouge pas voyons je vais voir et je reviens, viens !

36  c'était en traversant la rue tu allais chercher quatorze cigarettes c'est fou les

risques qu'on peut se prendre pour quelques cigarettes !

35  écoute bien : la nuit est grave, la nuit nous ment, la nuit dangereuse ment

comme elle respire à la santé obscure de nos poumons

34  en cas d'incident, lisez, prenez votre temps, prévenir tout objet permanent

ou personne suspecte au trois cent vingt neuf douze

33  j'aurais tant voulu pourtant, je voudrais tant, j'aurais tant voulu que ce soit

toi mon prince marchant, et toi ma belle au bois mordant

32  alors une dernière flamme nous a retournés, un grand besoin de bain de

sang, un grand retour de sang, un dernier tour ?

31  en cas d'incendie gardez votre sang chaud, ne criez pas au froid, suivez les

conconsignes de sécucucurité

30  tant de sang a passé dans l'obscurité, le temps dormait si bien dans son

sommeil, et voilà soudain qu'il se retourne !

29  j'aurais tout tant voulu, j'aurais tout l'temps voulu, j'aurais voulu tout le

temps, et maintenant voilà qu'il nous sépare !

28  est-ce que je te dis encor quelque chose, ou bien vraiment plus rien ? dis-

moi dis-moi vite quelque chose (quelque chose)

27  tant que le temps bougeait il était encor vivant, et puis il a cessé tu sais, et il

s'est arrêté

27  n'arrachez pas cette note, ne la recouvrez pas par des meubles ou des

dossiers, et ne la brûlez pas !

27  le temps aux babines retroussées, le temps diminué de moitié, les trois

quarts du temps, le très grand temps

27  il m'a suffi de te voir me voir pour voir que c'était tout, non non tu n'aurais

pas dû brûler cette note

26  le temps me vient, le temps repart, le temps-circulation illimité aux

urgences, le temps coupé

25  interdiction : ne pas s'arrêter sur les bandes d'absence, attention aux odeurs

de silence

24  tout de suite après je me suis dit : il n'y a plus rien à faire, il n'y a plus qu'à

rien faire

23  carrefour modifié, fin de priorité, le temps qui passe n'y pourra rien changer

22  j'ai rien vu, j'ai rien compris, je n'ai pas vu la malchance qui se glissait dans

mon lit

21  c'était sur l'autoroute, en été, c'était chez d'horribles amis (en effet)

20  en cas de mon absence tirez sur ma poignée, ah, nous avons bien changé...

19  il y a bien longtemps que je ne comprenais plus ce que je me disais

18  et je pensais : quelle est cette langue étrange dans ma bouche étrangère ?

17  une porte qui claque, un papillon de la nuit, c'est fini

16  un volet qui bat, une goutte de robinet, c'est fini

15  maintenant voilà, notre vie n'est pas plus qu'un souvenir

14  le souvenir d'une vie survenue par en dessous

13  le souvenir d'une vie qu'on vivra par la suite

12  un rayon de soleil, une table, fini

11  une vie qui ne nous a plus regardés

10  un véhicule de chantier, un nuage

9  une vie de désilluminé

8  tu dis : c'est fini, terminé

7  terminablement fini

6  finalement c'est bien

5  c'est bientôt fini

4  c'est bien fini

3  (l'infini)

2  tu dis ?

1  mm...

 

 

Le moment que

CipM / Spectres familiers, Marseille, 1998

Du même auteur : Litanie du coup de la foudre (03/06/2018)