Biron-saint-denys-garneau003[1]

 

Nous avons attendu de la douleur

qu’elle modèle notre figure

                                        à la dureté magnifique de nos os

Au silence irréductible et certain de nos os

Ce dernier retranchement inexpugnable de notre être

qu’elle tende à nos os clairement la peau de nos figures

La chair lâche et troublée de nos figures

qui crèvent à tout moment et se décomposent

Cette peau qui flotte au vent de notre figure

                                                                       triste oripeau.

 

Nous allons détacher nos membres

              et les mettre en rang pour en faire un inventaire

Afin de voir ce qui manque

De trouver le joint qui ne va pas

Car il est impossible de recevoir aussi tranquillement

                 la mort grandissante.

 

Poésies complètes

Editions Fides (Montréal), 1947

Du même auteur :

Accompagnement (14/01/2015)

« Il nous est arrivé... » (29/05/2018)