Saint_Jean_de_la_Croix_1_

 

Flamme vive d’amour

 

     Ô vive flamme, ô sainte ardeur,

Qui par cette douce blessure,

Perce le centre de mon cœur  :

Maintenant ne m’étant plus dure,

Achève et brise si tu veux

Le fil de ce rencontre heureux.

 

     Ô plaie d’extrême douceur,

Plaie toute délicieuse,

Mignarde main, toucher flatteur,

Qui sent la vie bienheureuse,

Qui fais notre acquis en payant,

Qui donne la vie en tuant.

 

     Ô Lampes des feux lumineux,

Dans vos splendeurs les grottes creuses,

Du sens aveugle et ténébreux

Par des faveurs avantageuses,

Donnent et lumière, et chaleur

À l’objet chéri de leur cœur.

 

     Combien suave et plein d’amour,

Dedans mon sein tu te réveilles,

Où est en secret ton séjour  :

Ton respirer doux à merveille,

De biens et de gloire accompli,

Doucement d’amour m’a rempli.

 

Traduit de l’espagnol par le Révérend Père

Cyprien de la Nativité de la Vierge

In, « Les œuvres spirituelles du bienheureux père Jean de La Croix »

Chez la veuve Chevalier, 1641

Du même auteur :

 « J’entrai, mais point ne sus où j’entrais… » / « Entréme donde no supe… » (29/01/2016)

 « Au sein d'une nuit obscure… » / En una noche oscura… » (29/01/2017)

Cantique spirituel / Cántico espiritual (29/01/2018)

 

llama de  amor viva

 

     ¡ Oh llama de amor viva,

que tiernamente hieres

de mi alma en el más profundo centro !

Pues ya no eres esquiva,

acaba ya si quieres,

rompe la tela de este dulce encuentro.

 

     ¡ Oh cauterio suave !

¡ Oh regalada llaga !

¡ Oh mano blanda ! ¡ Oh toque delicado,

que a vida eterna sabe

y toda deuda paga !

Matando, muerte en vida has trocado.

 

     ¡ Oh lámparas de fuego

en cuyos resplandores

las profundas cavernas del sentido,

que estaba oscuro y ciego,

con estraños primores

calor y luz dan junto a su querido !

 

     ¡ Cuán manso y amoroso

recuerdas en mi seno,

donde secretamente solo moras !

y en tu aspirar sabroso

de bien y gloria lleno,

! cuán delicadamente me enamoras !

Poème précédent en espagnol :

Angel González : Le vaincu / El derrotado (18/05/2019)

Poème suivant en espagnol :

 

Une brise / Una brisa (28/05/2019)