pierre_reverdy_poete_meconnu_de_solesmes_1_

 

La neige tombe

Et le ciel gris

Sur ma tête où le toit est pris

La nuit.

Ou ira l’ombre qui me suit 

A qui est-elle ?

Une étoile où une hirondelle

Au coin de la fenêtre

La lune

Et une femme brune.

C’est là

Quelqu’un passe et ne me voit pas.

Je regarde tourner la grille

Et le feu presque éteint qui brille

Pour moi seul.

Mais là où je m’en vais il fait un froid mortel.

 

Revue « Nord-Sud, N°1, 15 Mars 1917 »

Librairie Monnier, 1917

Du même auteur :

Cran d’arrêt (12/06/2014)

Tard dans la vie (13/11/2014)

Chemin tournant (09/04/2016)

Tendresse (09/04/2017)

Arc-en-ciel (09/04/2018)