teaserbox_9805734_1_

 

Aux portes de la ville

 

Il neige jusqu’aux portes de la ville

Jusqu’à la rive du fleuve jusqu’à la naissance de la mer

Quelque ébauche de paix de ferveur même

S’est alors infiltrée jusqu’au cœur

Du plus épais parmi les hommes

 

Sur la noirceur le tintamarre la crasse le plomb

Avec son poids léger son silence son calme

Presqu’un jour durant la neige a tenu bon

 

Ainsi parfois la neige arrive-t-elle aux portes de la ville

Quand le monde est en danger

 

 

Station du chemin

Editions Le Dé bleu,

Chaillé-sous-les-Ormeaux (Vendée), 1990

Du même auteur :

Homme né en 1940 (11/03/2015)

Les chants désespérés (10/03/2016)

« au matin neuf… » (11/03/2017)

Horoscope (11/03/2018)