heather_dohollau_laisse_la_poesie_en_deuil_1_

 

Une lumière rose derrière les paupières

Les oiseaux brisent à petits coups

L’œuf de silence

Un parfum de chèvrefeuille

Nappe les airs.

Il y a si peu de temps

Pour être matin

Entre le sommeil et le soir

 

Matière de lumière,

Editions Folle Avoine, 1985

Du même auteur :

 « Matière de lumière les murs… » (20/01/2014) 

« Si pour vivre il suffit de toucher la terre… » (20/01/2015)

« De mon lit… » (20/01/2016)

L’après-midi à Bréhat (20/01/2017)

« Descendre à la mer… » (05/02/2018)