AVT_Jacques_Rabemananjara_7167_1_

 

La mer ! Elle est la grande sœur

dont la voix berce, inlassable,

les peines, le sommeil de la Terre et du Ciel .

Elle-même

la vie en mouvement

qui chante

la marche d’or du soleil

le tournoi des planètes

et la noce éternelle du jour et de la nuit.

La vie inépuisable

qui se propage, une et généreuse, à tous les continents.

Elle est le manteau large

couleur d’émeraude et d’azur

sur l’épaule de la fraternité du monde.

 

Les Boutriers de l’aurore

Présence africaine, 1957

Du même auteur :

Lyre à sept cordes (02/02/2017)

Chant XXII (03/02/2018)