mg_1_

 

Iles bretonnes sous la neige

 

Serait-ce que dans la nuit sont descendus

Les cygnes tout blancs du Nord

Et qu’ils dorment sur la mer, engourdis,

Tête pliée sous leur plumage ?

 

Non pas des cygnes mais la neige

Qui est tombée ailée sur les îles.

N’y a dans l’estuaire que des rochers

Qui rêvent doucement sous leur plumage.

 

Traduit du breton par l’auteur

 

Du même auteur :

Les oies de mer (02/08/2015)

Ecriture inconnue (02/08/2016)

 

 An erc’h war an enezeg

 

Hag-eñ eo diskennet en noz.

Elerc’h gwenn-kann an hanternoz.

Hag e kouskont er mor, morzet,

Pleget o fenn didan o fluñv.

 

N’eo ket elerc’h, an erc’h

A zo kouezhet askellek en enezeg.

N’eus en aber met rec’hier

A huñvre kuvñ dindand o fluñv.

 

Komzoù bev

Al Liamm, 1985

Poème précédent en breton :

Bernez Tangi : Grand Youenn / Youenn vras (02/04/2018)