1002907_Fran_ois_Villon_1_

 

Ballade des Dames du temps jadis 

 

Dites-moi où, n'en quel pays,

Est Flora la belle Romaine,

Archipiadé, ne Thaïs,

Qui fut sa cousine germaine,

Echo, parlant quant bruit on mène

Dessus rivière ou sur étang,

Qui beauté ot* trop plus qu'humaine ?  * eut

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

Où est la très sage Héloïs,

Pour qui châtré fut et puis moine

Pierre Esbaillart à Saint-Denis ?

Pour son amour ot cette essoine*.       * épreuve

Semblablement, où est la roine

Qui commanda que Buridan

Fût jeté en un sac en Seine ?

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

La roine Blanche comme un lis

Qui chantait à voix de seraine*,      * sirène

Berthe au grand pied, Biétris, Alis,

Haremburgis qui tint le Maine,

Et Jeanne, la bonne Lorraine

 

Qu'Anglois brulèrent à Rouen ;

Où sont-ils, où, Vierge souvraine ?

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

Prince, n'enquérez de semaine*      * de cette semaine

Où elles sont, ne de cet an,

Que ce refrain ne vous remaine** que je vous ramène à ce refrain

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

 

 

Poésies complètes

Edition établie, présentée et annotée par Robert Guiette

Editions Gallimard et Librairie Générale Française, 1964

 

Du même auteur :

Ballade des pendus (18/10/2015)

Le testament (I à XLI) (18/10/2016)

Le débat du cœur et du corps de Villon (18/10/2017)

Les regrets de la belle heaulmière (18/10/2019)