Georges_Perros_e1519212709602_1_

 

Il n’y a rien sinon le vent

pour traverser votre âme

ô

les

mouettes

Vous qui tissez de vif-argent

le

grand ciel

enfant de bohême

Gloire

à

vous

Filles de l’air et de la mer

vos

ailes

battent encor

comme dans le cœur

de Tristan

pour

toutes les Yseult

du

monde

 

Programme de la Fête des Mouettes de Douarnenez,

Juillet 1971

Du même auteur :

 « On meurt de rire… » (10/08/2014)

« Foutez-moi tout çà dans la mer… » (10/08/2015)

 « Mon coeur bredouille… » (16/10/2016)

 « Il y a un bruit près de chez moi… » (16/10/2017)

« Ces envies de vivre ... » (16/10/2019)