05 septembre 2018

Victor Segalen (1878 – 1919) : Nom caché

  Nom caché      Le véritable Nom n’est pas celui qui dore les portiques, illustre les actes ; ni que le peuple mâche de dépit ;    Le véritable Nom n’est point lu dans le Palais même, ni aux jardins ni aux grottes, mais demeure caché par les eaux sous la voûte de l’aqueduc où je m’abreuve.    Seulement dans la très grande sécheresse, quand l’hiver crépite sans flux, quand les sources, basses à l’extrême, s’encoquillent dans leurs glaces.    Quand le vide est au... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 septembre 2018

Erwann Rougé (1954 -) : « Si je fermais les yeux... »

  Si je fermais les yeux, que la toile ne soit plus entièrement la toile, mais l’ouvert, le rouge redoutable. L’empreinte serait espace, le corps devenu proie. Et non seulement en raison du froid, mais de l’attente apprise avec ses hâtes, ses piétinements.     La nuit, voir défait très lentement, dévore les ombres que l’on n’explique pas.   Extrait de « Ce que garde ce que garde l’éclair » Gérard Venturelli, peintre  In, « Revue Ecriterres, N°2, Mai 1990 » 29720... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2018

Kenneth White (1936 -) : « La pensée est une pensée... »

  La pensée est une pensée à coups de vagues Et les mains tiennent la barre Oui, la barre du monde Et la poésie nage, rouge Dans les abîmes de la mer La poésie des profondeurs contre laquelle je troque ma vie Et je la sens comme je sens mon sang Et comme je sens le pays où je vis Voilà, c’est là En douceur – serre Et les filets s’enfoncent en ondulant Tandis que les premiers cheveux gris de l’aurore Se montrent dans le ciel Attends, attends le temps qu’ils dérivent Dérivent Dans le monde rouge et noir Attends... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2018

Roberto Veracini (1956 -) : A naviguer / A navigare

  A naviguer « Nous n’existons pas, nous rêvons. » YVES BONNEFOY     Avant chaque voyage il y a la mer                                                        à traverser, avant chaque rêve, il y a la nuit ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2018

Edouard Glissant (1928 – 201) : Pays

  Pays   Là où pays et vents sont de même eau intarissable Devant qu’oiseaux eussent toué villes et bois J’ai tendu haut ce linge dénudé, la voix de sel Comme un limon sans fond ni diamant ni piège bleu   * A cet empan où toute lave s’émerveille de geler Devenant être, et elle prend parti d’un pur étant Là où pays et sang se mêlèrent au demeurant J’ai grandi dans l’armure où consumaient les treize vents   * Ata-Eli vieux songe d’âme et nue Où les autans si las s’énamourèrent Nous avons pris main... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :