06 juillet 2018

Jan Vladislav (1923 – 2009) : Soliloques

    Soliloques   1 Où les emportes-tu, train, destin, au panache de fumée sous le firmament noir et au-dessus de moi ?   Où portes-tu la tête penchée à la fenêtre comme si elle attendait le couperet de ta guillotine ?   Où portes-tu ces bras levés, rajustant la chevelure blonde que fixe de son coin un homme chapeauté paré du rubis de sa cigarette ?   Où portes-tu ces valises posées sur les lattes écaillées des bancs quand au-dessus de moi qui me tiens dans la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2018

René Daumal (1908 – 1944) : Fièvre blanche

  Fièvre blanche   Avant que l’éveil n’ait mis sa griffe sur ce front qui dort fermé sur des feux, sur des nuits et sur des poisons chanteurs, j’aurais plongé dans la mare sans rides.   Celui qui bat dans la poitrine, le soleil monte le long du dos jusqu’à l’éclat bleu dans la nuit, jusqu’aux signes soudain du silence du souffle épuisé dans la tête ;   jusqu’aux mots du phosphore si peu brillants, si peu bruyants et sans éclat, mais sûrs, plus sûrs qu’un acier dans la gorge, plus sûrs que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2018

Anna Akhmatova / Анна Ахматова (1889 -1966) : « Les uns échangent des caresses ... »

        Les uns échangent des caresses de regards, Les autres boivent jusqu'aux premières lueurs, Mais moi, toute la nuit, je négocie Avec ma conscience indomptable.     Je dis : "Je porte ton fardeau, Et il est lourd, tu sais depuis combien d'années." Mais pour elle le temps n'existe pas, Et pour elle il n'est pas d'espace dans le monde.     Voici revenu le sombre soir du carnaval, Le parc maléfique, la course lente du cheval, Le vent chargé de bonheur et de gaieté, Qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2018

Philippe Jaccottet (1925 -) : « Dis encore cela... »

  Dis encore cela...   Dis encore cela patiemment, plus patiemment ou avec fureur, mais dis encore, en défi aux bourreaux, dis cela, essaie, sous l’étrivière du temps.                                         Espère encore que le dernier cri du fuyard avant de s’abattre soit tel, n’étant pas entendu, étant faible, inutile,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2018

Haizi / 海子 (1964 -1989) : Face à la mer

  Face à la mer     Dès demain, je m’engage à être un homme heureux : nourrir les chevaux, fendre le bois, parcourir le monde dès demain, j’aurai souci du grain et des légumes je possèderai une maison, face à la mer au printemps doux s’ouvrent les fleurs   Dès demain j’écrirai à tous mes proches, je leur dirai mon bonheur ce que les foudres de cette félicité m’ont dit à chaque homme je le dirai   pour chaque rivière, pour chaque montagne je choisirai un nom qui tiendra chaud ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2018

Emily Jane Brontë (1818 – 1848) : « Autour de moi des tombes grises... / « I see around me tombstones grey…”

  Autour de moi des tombes grises Etendent leurs ombres au loin. Là, sous le gazon que je foule, Silencieux, seuls, gisent les morts – Là, sous le gazon, sous la glaise,   Voués au froid, voués au noir. Malgré moi m’échappent des larmes Thésaurisées par la mémoire Aux dépends des années enfuies. Ah ! Temps, Mort et Tourment mortel, Si vous blessez, c’est pour toujours ; Qu’il me souvienne seulement D’une moitié de la souffrance Que j’ai vue, apprise, soufferte, Et le Ciel même ne saurait, Si pur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :