caballero__644x362_1_

 

Tandis que j’ajuste mon âge au temps

 

Combien de fois, en fin de journée,

perdant pied dans les eaux entassées

de mon âge, j’ai vu brûler, gémir

la charge de ma vie qui tenait

au seul fil précaire et tremblant

d’une chose qui encore s’impose

à mon cœur, nom arraché

à coups de mémoire,  pour que jamais

je ne puisse dire ce n’est pas vrai

j’attends encore, je suis destiné

à attendre encore et toujours

tandis que j’ajuste mon âge au temps,

pour ainsi me récupérer de la vie

que je destitue jour après jour

 

Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet

In, « Poésie espagnole. Anthologie 1945 – 1990, »

Actes Sud / Editions Unesco, 1995

Du même auteur :

Verset de la genèse / Versículos del génesis (21/0720/15)

Ma prophétie, c’est ma mémoire / Mi propia profecía es mi memoria (10/07/2016

Un livre, un verre, rien. / Un libro, un vaso, nada (10/07/2017)