Titos_Patrikios_1_

 

Femme

I

 

Tu as ramené ma terre.

Rouge, légère,

piétinée par tyrans et ennemis.

Tu as ramené les pluies

de l’automne marin qui lavaient

de sa poussière mon visage

et je sentais sous la chair

les mêmes vertèbres de montagnes

qui à travers les siècles

ont fait tenir la patrie debout.

 

Traduit du grec par Michel Volkovitch

In, Titos Patrikios : « Apprentissage »

Editions Desmos / Cahiers grecs, 1966