AVT_Laabi_Abdellatif_2050_1_

 

Deux heures de train

 

En deux heures de train

je repasse le film de ma vie

Deux minutes par année en moyenne

Une demi-heure pour l’enfance

une autre pour la prison

L’amour, les livres, l’errance

se partagent le reste

La main de ma compagne

fond peu à peu dans la mienne

et sa tête sur mon épaule

est aussi légère qu’une colombe

A notre arrivée

j’aurai la cinquantaine

et il me restera à vivre

une heure environ

 

L’Etreinte du monde

Editions de la Différence, 1993

Du même auteur :

« Emmurée… » (12/04/2015)

 « Je m’en irai… »  (12/04/2016)

« Tu te souviens… » (12/04/2017)