9e8f45bde484b3f9833554f61e40c2e0__initials_bible_1_

 

Les pieux

 

Pieux orphelins d’une clôture,

cordes clouées, muettes,

vous savez la solitude.

Ignorez les ailes.

 

Tiges sans nostalgie pour l’épi

de l’exaucement dont vous êtes privées.

Sans face, sans étonnement.

Eteules terrifiées.

 

D’années maigres membres décharnés,

enclos dans l’attente.

Nœuds dans les paumes. Talons pris dans la terre.

De genoux, point.

 

Traduit du tchèque par Petr Král

in,"Anthologie de la poésie tchèque contemporaine, 1945 - 2000"

Editions Gallimard, (Poésie), 2002

Du même auteur :

Feuilleter (23/03/2016) 

Souvenir de la solitude (23/03/2017)