yves_elleouet_1_

 

Les taureaux qui beuglent dans les rochers

et les barbares qui barattent le venin dans

des coupes

sont allongés dans le vent de mer

dans le vent des îles cariées

ils ont de grands lits qui se font et se défont

entre minuit et midi

je les entends remuer pour certains jeux

quand le bronze des villages est en berne

ils sont allongés dans des pirogues torrides

d’où s’élève encore la fumée des oblations

de très loin leurs grandes silhouettes me font

signe

 

Au pays du sel profond

Editions Bretagne,1979

Du même auteur :

Pencran (23/12/2014)

Au pays de lointaine mémoire (08/03/2016)

Dédicace (09/03/2017)