soupaultabott

 

 

Sous les arbres mauves

une nuit mauvaise

j’allais contre le froid

tous ceux que la faim faisait doucement gémir

tous ceux qui laissaient tomber les bras

guettaient dans l’ombre

Ils étaient là près de moi

Leurs yeux trop grands étaient des menaces

J’avais honte de savoir marcher

et une lumière plus douce que la neige

me tirait

Tu ne me quittais pas

tu dormais

et ta vie était cette nuit

que je respirais

Je savais par mes yeux mes mains mes pas

que tout s’effaçait

qu’il n’ y avait plus que la terre

que la terre

et toi.

 

Il y a un océan

Guy Lévis Mano Editeur, 1936

Du même auteur :

Georgia (16/01/2014)

Est-ce le vent (16/01/2015)  

Westwego (16/01/2016)

« Est-ce le soleil qui se couche… » (16/01/2017)

« Rien que cette lumière ... » (16/01/2019)

Rien (16/012020)