Aba (Nourredine) : « Je suis comme un enfant… » (10/15)

Abel (Daniel) : Amour filial (09/14)

Adonis / أدونيس : l’amour où l’amour s’exile (05/15) -  Miroir du chemin, chronique des branches (05/17) - Pays des bourgeons (05/16)

Afifi Matar (Mohammed) / محمد عفيفي مطر : Lune rouge (09/14)

Aist (Dietmar von) : « En haut sur un tilleul… » / « Ûf der linden obene… » (10/17)

Akhmatova (Anna) / Ахматова (Анна) : Epilogue, I / эпилог, I (07/15) - Solitude /  Уединение (07/17) -  Troisième élégie (07/16)

Akl (Said) / سعيد عقل (1912 -2014) : Nahayar (10/17)

Al-Bayati (Abd-al-Wahab) / عبد الوهاب البياتي  : Amants en exil (02/16) - Tristesse de la violette (04/17)

al-Faytoury (Mohammed) /محمد الفيتوري : Le déluge noir (12/15) - Il est mort demain(08/14)

al –Malaïka (Nazik) / نازك الملائكة : Déshonneur (01/16) - Oraison funèbre pour une femme sans importance (03/17)

al-Qâssim (Samih) /سميح القاسم  : Lettre de prison (09/15)

Amoy (Fatho) : Avis (12/14)

Anacréon / Ἀνακρέων: le souhait (04/15)

Ancet (Jacques ) : L’Imperceptible (06/17)

Apollinaire (Guillaume) : A la Santé (05/16) - les Colchiques (05/14) - Le pont Mirabeau (05/15) - Si je mourais là-bas (05/17)

Aragon (Louis) : L’Amour qui n’est pas un mot (05/17) -  Il n'y a pas d'amour heureux (05/16) - « J’arrive où je suis étranger… » (05/15) - Vingt ans après (05/14)

Arrabal (Fernando) : Il est parti sans faire cygne (11/16) - Je te salue démente ! (11/15) - « Parfois ma main droite… » (11/14) -  Requiem pour la mort de Dieu (11/17)

Artaud (Antonin) : « Il faut que l’on comprenne que toute intelligence… » (01/14) – Invocation à la Momie (01/16) -  Position de la chair (01/15) -  Prière (01/17)

Artecona de Thompson (Maria Luisa) : Temps de l’arbre / Tiempo del árbol (10/14)

Ashbery(John) : La seule chose susceptible de sauver l’Amérique / The one thing that can save America (11/16) - Pyrogravure / Pyrography (11/17)

as-Sayyâb (Badr Châker) /‎ بدر شاكر السياب  :Retour à Jaykour (02/16) -  Testament d’un agonisant (05/17)

Asturias (Miguel Angel) : Le grand diseur évoque ceux qui passèrent (05/16) -  Marimba jouée par les Indiens /Marimba tocada por indios (05/17)

Atencia (Maria Victoria) : Le pain dur / El duro pan (05/16)

Audra (Alliette) : « N’envoyez plus de lettres… » (06/15) -  Pax (06/16)

Autin –Grenier (Pierre) : Depuis l’aube en silence (07/16) - Saboter l’aube (07/15)

Azuaga (Moncho) : Ce chant / Este canto (10/14)

 

 (Seydou) : Le grand bol du repas / Ndën li (03/15)

Baglin (Michel) : Frères de Terre (09/17)

Bai Qiu / 白萩 :  Les oies sauvages (08/14)

Banville (Théodore de) : Penthésilée (01/17)

Bardet (Olivier) : L’art de la fugue (01/16) – Estuaire (01/17)

Baroche (Christiane) : Soleil (02/15)

Bartolomé (Efraín) : Rivière nocturne (04/17)

Bashō (Matsuo) / 芭蕉松尾 : « Départ du printemps… » / 行春や鳥啼魚の目は泪 (08/14) -  « Elles vont mourir… » (07/16) - « Usé par le temps… » (07/17)

Baudelaire (Charles) : La chevelure (05/16) - Parfum exotique (05/14) - La vie antérieure (05/17) - Le voyage (05/15)

Baudry (Gilles) : Coda (07 /15) - « Du monde tu ne vois… » (07/14) - « Nul ne sait… » (08/17) - Le poète et son double (07/16)

Beaulieu (Eustorg de) : Blason du cul (04/16)

Bekri (Tahar) : Comme une forêt en marche (02/16)

Belleau (Rémi) : « Baise-moi donc, ma sucrée… » (04/16) - Le désir (10/17) - « Si tu veux que je meure… » (04/15)

Ben Jelloun (Tahar) : « Je tourne le dos à la ville… » (06/17) - Poèmes par amour (06/15) - « Que de cendres dans mon crâne… » (06/16)

Bergeret (Yves) : « Nous allons de toi à moi… » (02/16)

Bérimont (Luc) : Ami Cadou (08/17) - « Je ne suis pas d’ici… » (07/15) -  Remouleur (08/16)

Biga (Daniel) : « au matin neuf… » (03/17) –  Les chants désespérés (03/16) - Homme né en 1940 (03/15)

Bisutti (Donatella) : Violence (12/14)

Blake (William) : “ L’alouette, sur son lit de terre… / The Lark, sitting upon his earthy bed…” (04/15)

Bonnefoy (Yves) : L’été de nuit (06/16) - Le myrte (06/17) - « Que saisir sinon qui s’échappe… » (06/14) – Théâtre (06/15)

Borges(Jorge Luis) : Art poétique / Arte poética (11/14) - Œdipe et son énigme / Edipo y el enigma (11/15)

Botrel (Alan) : Epire/ Epiros (0/17) - Une fois encore (12/14)

Bouhélier (Saint- Georges de) : Rue avant l’aube (10/15)

Boully (Salmon, Monny de) : Er l’Arménien (08/15) -  les Moyens de l’Être (10/16)

Bourg (Maurice) : Lecture (11/17) - « Quelques fumerolles couleur de feu… » (11/15) – Que vienne la parole (11/16)

Bouritch (Vladimir) / Бурич (Владимир Петрович) : Les commandements de la ville / Заповеди города (11/14)

Brachetto (Roland) : Le village (12/16)

Brakoniecki(Kazimierz) : Dithyrambe / Dytyramb (01/14) – Fugacités / Przemijanie (01/15) – Poèmes de l’Atlantique (01/16) -  Souvenance (01/17)

Brandt (Jørgen Gustava) : « Moi, je suis Chérubin… » (10/15)

Brault (Jacques) : Suite fraternelle (10/16)

Brauquier (Louis) : Attentes (06/15) - « Peut-être un vieux regret… » (06/16) – Pluie (10/17)

Brautigan (Richard): 30 cents, deux tickets, amour / 30 cents, two transfers, love (09/14)

Breton (André) : Les écrits s’en vont (01/17) - Ode à Charles Fourier (01/15) - Plutôt la vie (01/16) -  Union libre (01/14)

Brierre (Jean-Fernand) : « Je vous ai rencontré… » (11/16) - Me revoici, Harlem… (11/15)

Brines (Francisco) : Se regardant dans la fumée / Mirándose en el humo (05/17)

Brodsky (Joseph)/ Бродский  (Иосиф Александрович) : Définition de la poésie / Определение поэзии (04/16) -  Passent les nuages / Проплывают облака (04/17)

Brontë (Emily Jane) : Il devrait n’être point de désespoir pour toi / There should be no despair for you (07/15) - « Mon plus grand bonheur… » / “I’m happiest whan most away…”(07/17) - Le soleil est couché / The sun has set (07/16)

Broussard (Yves) : « Il est un lieu de longues marches… » (01/16)

Bukowski : (Charles) : L’écrasement / The crunch  (02/16) - « elle me disait : tu es une vraie bête…/ you’re a beast, she said » (02/15)

Buson (Yosa) / 与謝: « Mes os mêmes… » (06/17) – « Par ici, par là… » (06/16)

Butor (Michel) : « Au-delà de l’horizon… » (08/15) -  Le tombeau d’Arthur Rimbaud[U1]  (08/16) - Vers l’été (08/17)

 

Caballero Bonald (José Manuel) : Ma prophétie, c’est ma mémoire / Mi propia profecía es mi memoria (07/16) -Un livre, un verre, rien. / Un libro, un vaso, nada (07/17) -  Verset de la genèse / Versículos del génesis (07/15)

Cabral (Tristan) : « Quand je serai parti… » (12/15) - Requiescat in pace (10/14)

Cadou (Hélène) : « Ce printemps trop grand pour moi… » (06/16) - « Ce soir / la nuit est bleue… » (06/14) - Ilarie Voronca…(06/17) -  « J’ai vu des paysages… » (06/15)

Cadou (René – Guy) : Hélène (01/17) - « J'ai toujours habité … » (01/16) - « Je t'attendais ainsi qu'on attend les navires… » (01/15) - « La nuit ! la nuit surtout… » (01/14)

Caizergues (Jean- Luc) : En grève (04/15)

Calloc’h (Yann Ber) : Pour les Trépassé / Eid an enan (09/16)

Camby (Philippe) : « J’ai été sel sous la vague… » (04/16) - « Tu as tellement aimé ces visages… » (04/15)

Camille (Georgette) : Combat dans la nuit (02/16)

Campana (Dino) : Gênes / Genova (08/17)

Caradec (François) : Le retour (03/15)

Carn (Hervé) : Mélancolie de Juillet (02/15)

Caron (Francine) : « Midi - La mer caresse… » (06/16)

Cavafis ou Cavafy (Constantin) / Καβάφης (Κωνσταντίνος Πέτρου) : Les Fenêtres (12/14)

Celan (Paul) : Fugue de mort / Todesfuge (12/14) – Matière de Bretagne (12/16) - Strette / Engfürhrung (12/15)

Cendrars (Blaise) : Le Panama ou les aventures de mes sept oncles (05/17) - Pâques à New –York (05/15) - Portrait / Atelier (05/16) - Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France (05/14)

Césaire (Aimé) : En guise de manifeste littéraire (01/15) - Et les chiens se taisaient (01/16) - Fragments d’un poème (01/17) - « Je retrouverais le secret des grandes communications… » (01/14)

Cháng Jiàn / : Inscrit dans la salle de méditation… / 题破山寺后禅院 (11/17)

Chao Chongzhi /晁冲之: « Ma demeure est près de la mer… » (03/15)

Chappuys (Claude) : Blason du con (04/15)

Char (René) : Congé au vent (05/14) - « La contre-terreur c’est ce vallon… » (05/16) -« J’ai ce matin, suivi des yeux Florence … » (05/15) - Se rencontrer. Paysage avec Joseph Sima (05/17)

Charpier (Jacques) : L’Accordée (03/15)

Chedid (Andrée) : Le cœur naviguant (09/14) -  L’escapade des saisons (09/15) - Je t’aime, hostile oiseau (09/16) -  Par-delà les mots… (09/17)

Cheng (François) : « Ce qui est donné… » (05/16) - « Du pied à la pierre… » (05/14) - « L'infini n'est autre… » (05/15) - « Demeure ici… » (05/17)

Chénier (André) : « Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre » (09/14) - La jeune Tarentine (11/15) – Le Jeu de Paume (11/17) - Néère (11/16)

Chessex (Jacques) : L’énigme gère tes pas (10/17) - Pauvre dormeur (10/16) -  13 Janvier1976 (05/15)

Chojnowski (Zbiniew) : Lac gelé (03/17) - « Nous marchions dans le souffle du printemps… » (03/16)

Clancier (Georges – Emmanuel) : A mi–voix (11/15) -  Vocabulaire (11/16)

Claudel (Paul) : l’Esprit et l’eau (04/16) - Eventail (04/15) - La Muse qui est la Grâce (04/17)

Clement (Jennifer) : Pour une jumelle qui n’a jamais eu de robe de soie (02/17) - Tiens ma robe (01/15) – Voyageurs (02/16)

Cliff (William) : Fellations (03/15) - Trajet Namur- Charleville (03/16)

Cluny (Claude Michel) : D’autre planètes (06/17) - La mémoire du sel (04/15) - Manhattan and C° (06/16)

Cocteau (Jean) : « Contre le doute… » (01/15) - « Je n’aime pas dormir… » (01/14) – Prairie légère (04/17) - Préambule (04/16)

Collobert (Danielle) : Là-ramassé (08/16)

Commère (Pascal) : Derrière les vitres (12/14)

Comtesse de Die (Béatrice) / Comtessa de Dia (Béatritz) : « Grande peine m’est advenue… » / « Estat ai en greu cossirier » (08/14)

Congo Mbemba (Léopold) : Le Chant de Sama N’Déye (01/15) -La Silhouette de l’Eclair (01/16)

Coppée (François) : « Je suis un pâle enfant du vieux Paris » (02/15)

Corbière (Tristan) : Epitaphe (05/16) -  La Fin (05/14) – La pastorale de Conlie (05/15)

Couffon (Claude) : Fenêtre sur la nuit (08/17)

Cramer (Hendrik) : Théâtre (09/15)

Crane (Stephen): La guerre est aimable / War is kind (12/14)

Cravan (Arthur) : Des paroles (09/14) – Hie ! (09/16) -  Sifflet (09/15)

Creeley (Robert) : « Est-ce que tu penses... » / " Do you think that if ..." (10/14)

Cros (Charles) : Matin (08/16) -  Nocturne (06/15)

Curnier (Jean-Paul) : Tout au début (12/16)

 

Dadelsen (Jean-Paul de) : Oncle Jean (10/17) - « Seigneur, donnez-moi seulement… » (10/16)

Dadié (Bernard) : Les lignes de nos mains (02/17) - Nous avons dansé (02/15)

Dallas (Gilberte H.) : « Des soleils noirs… » (12/16)

Dalle Nogare (Pierre) : La dissimulation révélée (03/17) -  Explorés du feu (03/16)

Damas (Léon – Gontran) : Hoquet (09/15) -  Nuit blanche (09/16) - Savoir-vivre (09/17)

Darski (Wojciech Marek) : Carte postale de Mazurie. Destinataire inconnu (02/17) -  Gizycko . Arrivée 5.40 (02/16)

Darwich (Mahmoud) / محمود درويش : A ma mère / (08/16) -   Fresque sur le mur (06/14) - Pluie d’automne lointain (08/15) -  La quasida de Beyrouth (08/17)

Da Silva (Antonio José) : Le mort vivant (10/14)

Daumal(René) : Mémorables (07/16) -  Nénie (07/15) - Poème à Dieu et à l’homme (07/14) -  La seule (07/17)

David /  דָּוִיד:(Eli, éli, lama sabactani) (03/16)

Decaunes (Luc) : Entre Ménerbes et lumières (10/16) - Gloire de l’été (10/15) - Parler se fait rare (10/17)

Deguy(Michel) : « La bulle du ciel… » (11/17) -  Le golfe (11/16)

Delons (André) : « Il n’y pas de nuages sans elle… » (10/15)

Delvaille (Bernard) : Amsterdam – Rembrandtsplein (10/16) - Elégie (10/17) - « J’ai laissé tant d’amour dans les villes d’Europe… » (09/14)

Denez (Gwendal) : Les dimanches d’hiver / Sul ar goañv (09/14)

Depestre (René) :  Dito (02/17) - Minerai noir (02/16)

Depreux (Jacques) : Questions (10/16)

Desbordes – Valmore (Marceline) : Qu'en avez-vous fait ? (01/16) - Les Roses de Saadi (01/15) - Les séparés (01/17)

Desnos (Robert) : Les espaces du sommeil (08/15) – Infinitif (08/17) - J’ai tant rêvé de toi (08/14) -  O douleurs de l’amour ! (08/16)

Desportes (Philippe) : « Las. Je ne verrai plus… » (02/15) - « Rosette, pour un peu d'absence… » (02/17)

Devi : (Ananda) : « Je te vois comme un hiver… » (04/15)

Diop (Birago) : Souffles (10/14)

Djurik (Rajko) / Ђурић (Рајко): Je suis un Yad Vashem (09/14)

Dobzynski (Charles) : Hors-saison (09/15) - Je dois réponse à tout (09/16) - Mais si… (09/17) - Mère (08/14)

Dohollau (Heather) : « De mon lit… » (01/16) L’après-midi à Bréhat (01/17) -- « Matière de lumière les murs… » (01/14) - « Si pour vivre il suffit de toucher la terre… » (01/15)

Drano (Georges) : « Quand j’en serai au bout de mon sillon… » (02/16)

Duault (Alain) : Breizh (08/15)

Du Bellay (Joachim) : « Déjà la nuit en son parc… » (08/15) - « Heureux qui comme Ulysse… » (08/14) - « J'aime la liberté… » (08/17) - « Las où est maintenant ce mépris de Fortune ?.. » (08/16)

Dubillard (Roland) : C’est arrivé à moi (04/16) - Le Peigne (11/14)

Du Bouchet (André) : Cession (06/16) - Le moteur blanc (07/17)

Du Fu / 杜甫: Vers brisés (11/16) -Village près d’une rivière (08/15)

Dugué (Michel) : « Aucun de nous … » (03/16)

Du Guillet (Pernette) : « La nuit était pour moi si très-obscure… » (2/17) - « Quand vous voyez, que l'étincelle … » (02/16)

Dupin (Jacques) : « Expérience sans mesure… » (06/16) - Grand vent (06/15) - « j’ai cru rejoindre par instants… » (06/14) - Le règne minéral (07/17)

Duprey (Jean-Pierre) : Une rivière coulait au milieu d’un bois (12/16)

Duval (Anjela) : La feuille / An delienn (03/17) - Poèmes de jour, poèmes de nuit / Barzhonegoù noz, barzhonegoù deiz (06/14)

 

Ebner (Stéphane) : Souffle (03/15)

Elléouët (Yves) : Au pays de lointaine mémoire (03/16) – Dédicace (03/17) -  Pencran (12/14)

Eluard (Paul) : l’Aventure (05/14) – La mort, l'amour, la vie (05/16) - Novembre 1936 (05/17) -  Nuits partagées (05/15)

Elytis (Odysseus) / Ελύτης  (Οδυσσέας) : Six plis un remords pour le ciel (10/15)

Emmanuel (Pierre) : In Tenebris (07/14) – Interrogatoire (04/16) - Les plaines sous le joug (04/17)

Esteban (Claude) : « Quand on a souffert trop longtemps… » (06/14) – Croyant nommer (10/15)

Etienne (Guy) : « Attente…/ « Gortoz… » (05/17) - « Un ramier…/ Un dube… » (05/15) - « Yeux qui n’étaient rien… » / « Daoulaggadoù no oant netra… » (05/16)

Evtouchenko (Evgueni Alexandrovitch) / Евтуше́нко (Евге́ний Алекса́ндрович ) : Baby Yar  (06/16) - « Non, je n’ai pas besoin d’une chose à moitié… »  / « Нет, мне ни в чем не надополовины… » (03/15) 

 

Fall (Kiné Kirama) : « Ô que l’eau soit !... (10/14)

Fang Si : Le Cactus (08/14)

Fargue (Léon – Paul) : Accoudé (03/16) -Aeternae Memoriae Patris (03/17) -  La Gare (07/14)

Faure (Henri - Simon) : Par ces temps (07/16)

Faye (Jean – Pierre) : « Le chemin noir vers l’eau retrouvée… » (12/15) - « Le visage qui va… » (12/16)

Florian (Jean-Pierre Claris de) : Le grillon (02/15) -  Le Voyage (02/16)

Follet (Yann-Fulub) : « J’allais, mon ombre était la peur… » (03/15)

Fondane (Benjamin) : : L’Exode  - Super Flumina Babylonis  (11/17) - Le mal des fantômes (11/16) -  Ulysse (11/15)

Fort (Paul) : Le Bonheur (05/15) - Le chat borgne (05/14) - Le chef de saint Denys (10/17) - Si le bon Dieu l’avait voulu (05/16)

Fourcroy (Bonaventure de) : L’Homme libre (01/14)

Fourest (Georges) : Le Cid (08/15) - Sardines à l’huile (06/14)

Fréchette (Louis – Honoré) : « Le grand fleuve dormait… » (08/17)

Frédérique (André) : Choses défendues (05/17) - Exercices de logique (05/15) - Honneurs (05/14) - « Il y a de la profondeur (05/16)

Frik /Ֆրիկ : Requête (10/14)

Friggieri (Oliver) : Pèlerin distrait / Pellegrin distratt  (09/14)

Gaillard (André) : Sans nom (10/16) - Si rien n‘est vain (10/15)

Gamoneda (Antonio) : « Je sais que l’unique chant… » (12/16)

García Baena (Pablo) : Juin / Junio (04/16) - Quand les messagers… / Cuando los mensajeros… (04/17) - Seul ton amour et l’eau…/ Sólo tu amor y el agua...  (04/15)

Garcia Lorca (Federico) : Chant funèbre pour Ignacio Sánchez Mejías / Llanto por Ignacio Sánchez Mejías (12/15) - Embuscade / Sorpresa (12/16) -  La guitare / la guittara (11/14)

Gaspar(Lorand) : La maison près de la mer, II (03/16) – Patmos (03/17)

Gatto (Alfonso) : A mon père / A mio padre (08/17)

Gay-Barbier (Gérard) : « Amate de l’âme… » (04/15) - « Basalte noir. Nuit de l’univers… » (04/16)

Genet(Jean) : Le condamné à mort (06/14) – La Galère (08/15) - Le pêcheur du Suquet (08/17) - Un chant d’amour (08/16)

Genoux (Claire) : « Gardons ce corps solide… » (11/15) -  Ne rien dire de mon corps (11/14) « Novembre… » (11/16) - « Vague immense de nos voix… » (11/17)

Gide (André) : « Nathanaël, je t’enseignerai la ferveur… » (04/15)

Gilbert – Lecomte (Roger) : Chassé – croisé du coma (08/17) - Je n’ai pas peur du vent (08/14) - Sacre et massacre de l’amour (08/15) -  Le vent d’après / le vent d’avant (08/16)

    Ginsberg (Allen) : Howl (10/17) -  Kaddish (I) (10/16)

Gilboa Amir / אמיר גלבע (1917 – 1984) : « Aux jours très anciens… » (09/17)

Glanndour (Maodez) : Ecriture inconnue (08/16) - Les oies de mer (08/15)

Glissant(Edouard) : « La forêt subitement hurle à la vie… » (09/14) - L’œil dérobé (09/16) - Le premier jour (09/15) – Versets (09/17)

Gloaguen (Alexis) : Epuisement (07/17) -  « J’arrive en cette jungle… » (07/16)

Godel (Vahé) : « Espaces… » (07/17) - Murs sans fenêtres / Portes closes (07/15) -  Le survol du volcan (07/16)

Goethe (Johann Wolfgang von) : Bienvenue et adieu / Willkommen und Abschied (06/15) -La chanson de Mignon / Mignons lied (06/16) - Chant de tempête du voyageur / Wanderers Sturmlied (06/17) -  Le Roi des Aulnes / Erlkönig (06/14)

Goffette (Guy) : Dimanche de poissons (07/17) - « Si tu viens pour rester… » (07/16)

González(Angel) : Anniversaire d’Amour / Cumpleaños de amor (05/17) -  Monde inquiétant (05/15) -  Synesthésie (05/16)

Gorodey (Déwé) : Fille perdue (09/17)

Goytisolo (José Agustín) : J’invoque / Yo invoco (11/16) - Précisément alors (11/15) - Sans savoir comment / Sin sabercómo (11/17)

Grall (Xavier) : Allez dire à la ville (07/15) - Les Déments (07/16) - Ne me parlez pas de moi (07/17) -  Solo (07/14)

Grosjean (Jean) : « Où étais-tu quand… » (05/17) - « S’est-on figuré… » (05/16)

Gu Cheng / 顾城 ou 顧城: Je suis un enfant capricieux et fantasque (10/16) - Fantaisie de la vie (/10/15) - Le proche et le lointain (10/14) -  La terre est courbe (10/17)

Guerne (Armel) : Froid (03/15) -  Les maudits (03/17) - L’Ouverture (03/16)

Guibbert (Jean-Paul) : Stèle d’une courtisane (03/16) - Tombe de jeune homme (03/17) - Voix ailée et vaine de Béatrice (02/15)

Guilhade (Joao Garcia de) : « Il se meurt d’amour, mon ami… » / « Morr'o meu amigo d'amor… » (12/14)

Guillaume (Louis) : Incertitudes (07/15) - Le jour tout neuf (06/14)

Guillén (Nicolás) : West Indies Ltd (10/14)

Guillevic(Eugène) : Du silence (03/16) -  Herbier de Bretagne (03/14) – Le matin (03/15) - Les Rocs (3/17)

Gutiérrez (José) : Du renoncement / De la renuncia (02/16) - La mort que je n’ai pas eue (02/17)


Halas (František) : Toute d’Automne (10/16)

Haldas (Georges) : Testament (08/14)

Hameury (Jean – Paul) : « J’aimerais qu’Hélène, parfois, » (09/14)

Hàn (Françoise) : « Entaillées… », « Difficile à dire… », « Depuis qu’ils… » (12/15) - Notes en marge (12/14)

Hardellet (André) : Fiche de police (08/15) – Poème (08/17) - Le voyeur (08/16)

Hashin (Kajiwara « Il n’y a plus ni ciel ni terre… » (11/17)

Hausmann (Raoul) : Fleur bleue (11/16) -  Le rien noir néant (11/17)

Hâwi (Khalil) / خليل حاوي : l’Age de glace (03/16) - Dans l’obscurité des entrailles (03/17)

Hébert (Anne) : Fin du monde (09/17) -  Neige (09/16) - Soleil dérisoire (08/14)

Helias (Per Jakez) :L’habitant-habité / An annezer annezet (06/17)

Hellaakoski (Aaro) : Le port (03/17)

Hélouis (Jean – Pierre) : L’Ours (06/14)

Hemon (Roparz) : La grande jalousie d’Emer /Gwarizi vras Emer (09/15) - Vie / Buhez (09/16)

Henein (Georges) : « Chambre rebelle à toute demeure… » (11/15) -  Le grand schisme (11/16)

Henry (Maurice) : « Il n'y a plus rien ici-bas… » (07/14) -  Tu passes (08/15)

Heredia (José Maria de) : Armor (10/17) - Les conquérants (05/14) - Maris stella (05/15) -  La sieste (08/16)

Hérold (André-Ferdinand) : « La flûte amère de l’automne… » (10/16) - « Sur la terre il tombe de la neige… » (10/17)

Hierro (José) : Lamentation /Lamentación (04/16) -  Pas (04/15) - La rencontre (04/17)

Hijazi (Ahmed Abd al-Moti)  / أحمد عبد المعطي حجازي : Au revoir (08/14) – Neige (08/15)

Hikmet (Nâzim) : La cigarette non-allumée (10/17) - La plus drôle des créatures (10/15) - Peut-être que moi (10/16)

Hofmannsthal (Hugo von) : Tercets sur la mortalité / Terzinen über vergänglichkeit (02/16) -Une aventure / Erlebnis (02/15)

Hölderlin (Friedrich) : Ainsi Ménon pleurait Diotima /Menons Klagen um diotima (02/16) -

 « Je connais quelque part un château-fort… » / « Das alte Schloss zu untergraben … » (02/15) - Le Pays / Die Heimat (02/17)

Homère / μηρος : « Mais, quand l’aube bouclée amena le troisième jour… » (10/15)

Hons (Gaspard) : « à l’embouchure des lèvres… » (07/16) - « celui qui aime… » (07/15)

Houellebecq (Michel) : « Est-il vrai … » (10/14) - Fin de soirée (10/15) - « Le jour monte et grandit… » (10/17) - « Mon corps est comme un sac… » (10/16)

Huchel (Peter) : Exil (04/15) - Ferme Thomasset (04/16) - « Sous la houe brillante de la lune… » / Unter der blanken Hacke des Monds… » (04/17)

Hugo (Victor) : A quoi songeaient les deux cavaliers (08/14) - « Demain, dès l'aube… » (08/16) - Soleils couchants I, VI (08/15) -  Stella (08/17)

Huidoboro (Vicente) : La matelotte (10/17)

Humeau (Edmond) : L’Auberdière explose (06/17) - Pavane de l’autre nature (04/15)

Huon (Ronan) : Les écluses / Ar skluzioù (08/15)

Huy Cận : Musique funèbre / Nhạc sầu (01/15)

 

Issa (Kobayashi) / 小林一茶 : « Première cigale… » (02/17) - « quiétude… » (02/16)

 

Jabès (Edmond) : Je vous écris d’un pays pesant (08/17)

Jacob (Max) : Avenue du Maine (01/14) – La saltimbanque en wagon de troisième classe (04/16) - La Terre (03/15) - Vie et marée (04/17)

Jaccottet(Philippe) : Oiseaux invisibles (06/16) – Parler (07/17) - « … qu’est-ce qu’un lieu ? » (06/14) - « Toute fleur n’est que de la nuit… » (06/15)

Jammes (Francis) : « j’aime dans le temps… » (12/14) - « J’allais dans le verger… » (03/16) - Quelle est cette lumière ? (03/17)

Jégou (Alain) : « Coincées entre la coque et le vivier … » (12/15) - « Sans forfanterie aucune… » (09/14) -  Toull Lech’id (12/16)

Jiang He / 江河 : Contre-jour (11/15) -  Poème inachevé (11/14)

Ji Xian : « Mince comme une feuille de papier… » (09/14)

Jodelle (Etienne) :« Comme un qui s’est perdu dans la forêt profonde… » (01/15)
Johnson
(James Weldon) : La création du monde / The creation (05/16)

Josse (Jacques) : « Dès l’aube, la brume… » (10/17) - « J’ouvre le livre… » (10/16)

Jouanard (Gil) : « Au bout de chaque jour… » (03/15) - « Le tourbillon des chants de la lisière… » (03/16) – Sonnailles (03/17)

Joubert (Jean) : « A l’aube… » (10/17) - « Et nous vivrons sous le silence de la neige… » (08/14)

Jourdan (Pierre –Albert) : Fleurs de cerisiers (10/16) - Jardin suspendu (07/14) – Prière (07/15)

Jouve (Pierre Jean) : Adieu (08/16) - Eclairement (08/17) - Songe (08/15)

Juin (Hubert) : L’Aube brève (07/15) -  V.H. (07/16)

Juliet (Charles) : « cela /comment le nommer » (03/15)

 

Kadiiski (Kiril) / Кадийски (Кирил Крумов) : Ulysse XX (08/15)

Kadima-Nzuji (Mukala) : A bout de crucifiements (01/15) – Balbutiements (01/16)

Kakinomoto (No Hitomaro) / 柿本 人麻呂 (662 – 710) : Sur la route de Karu (09/16)

Kantémir (Antioche Dmitrievitch) / Кантемир (Антиох Дмитриевич) / : « Heureux, heureux celui qui, dans la solitude… » (11/14)

Kateb (Yacine) : Poussière de Juillet (03/15)

Katzenelson (Isaac) / יצחק קאַצ(ע)נעלסאָן : « Déshabillez-vous… » (04/17)

Kayo (Patrice) : En attendant l’aurore (01/15)

Keineg (Paol) : « L’auge a poussé dans la muraille… » (01/16) - Hommes liges des talus en transe (01/14) - Kerzaniel / Kerouzac’h / Penn ar menez (01/15)

Kermarrec : (Jean-Paul : Dans la lente lumière des lices (03/17) - « Je ne parlerai pas de cette femme… » (03/15)

Kerouac (Jack): 127ème chorus / 127th chorus ((03/17) - 162ème chorus /162nd chorus (02/15)

Khayyam (Omar) / غياث الدين ابو الفتح عمر بن ابراهيم خيام نيشابوري : « Quand nous aurons rendus et ton âme et la mienne… » (08/15)

Khaznadar (Walid) /وليد خازندار : Absence (07/16) - Ce jour-là (07/15) -  L’étranger la connaît (07/17)

Khoury-Ghata (Vénus) : « Parce que leurs noms étaient trop larges… » (01/16)

Kissiov (Zdravko) / Кисьов (Здравко) : Identification (10/16) -  « Une feuille  blanche… » (10/15)

Kouwenaar (Gerrit) : « Infecté par les mots… » (11/15)

Kovatcheva (Kalina) : Courrier (10/17) -  La porte (10/14)

Krynicki (Ryszard) : « La vie pousse… » (10/14)

Kürenberg (Der von) : « J’étais, tard dans la nuit… » / « Ich stuont mir… » (04/16)

Kuroyanagi Shôha) : « Quelles tristes confidences… » (08/14)

Kusama (Tokihiko) / 草間時彦集 (1920 – 2003) : « Devant leur gruau… » (05/17)

 

Laâbi (Abdellatif) : « Emmurée… » (04/15) - « Je m’en irai… » (04/16) - « Tu te souviens… » (04/17)

Labé (Louise) : « Baise m’encor, … » (01/14) - « Je vis, je meurs… » (01/15) - « Tant que mes yeux… » (01/17)

La Croix (Jean de) / La Cruz (Juan de) : « Au sein d'une nuit obscure… » / En una noche oscura… » (01/17) - « J’entrai, mais point ne sus où j’entrais… » / « Entréme donde no supe… » (01/16)

Lafenestre (Georges) : Femmes et soleil (02/15)

La Fontaine (Jean de) : Les deux pigeons (01/16) - La mort et le bûcheron (01/17)

Laforgue (Jules) : L’hiver qui vient (09/16) -  Rosace en vitrail (09/15)

Lamartine (Alphonse de) : L’Isolement (09/15) - Le lac (09/16) -  Le vallon (09/14)

Lambersy (Werner) : « Le chant s’était tu… » (10/14) - « Peu à peu se fait se ferme se défait le texte… » (10/15)

Landrein (Yves) : « Tu cours dans la nuit… » (05/17)

Larbaud (Valéry): Carpe diem… (07/15) – Prologue (10/17) - Thalassa (10/16)

La Tour du Pin (Patrice de) : Enfants de Septembre (01/14) –Légende (04/17) -  Prélude (01/15) - La quête de joie (04/16)

Lautréamont (Isidore Ducasse, Comte de) :« Au clair de la lune, près de la mer » (09/15) - « J'ai vu, pendant toute ma vie… » (09/14) - « Vieil océan, ô grand célibataire… » (09/16)

Lavoué (Jean) : S’avancer sans craindre l’obscur (09/17)

Lawrence (David – Herbert) : Désir de printemps / Craving for spring (06/16) – La nef de mort / The ship of death (06/15) - Ombres / Shadows (06/17)

Leardini (Isabella) : La colocataire aux pieds nus /La coinquilina scalza (09/15)

Le Beuze (Alain) : Exil (09/17) - Hauteur du lieu (extraits) (09/14) -  suites des ténèbres (09/16)

Leconte de Lisle (Charles-Marie) : Midi (11/14)

Le Dantec (Denise) : « Nous ne sommes plus rien… » (10/14) - « O l’adieu… » (09/17)

Le Dez (Mérédith) : « Front collé à la vitre … » (06/17)

Le Gouic (Gérard) : Cairn de Barnenez (11/16) -« La campagne semble morte… » (11/17) -  « Quand ma chienne me regarde… » (11/14) - Troisième île (11/15)

 

Leiris(Michel) : Léna (06/16) – Liquidation (06/14) – Présages (07/17) -   Les veilleurs de Londres (06/15)

Le Men (Yvon) : Enez Aval (05/16) - « Ma mère… » (05/15) -  Saint-Michel de Brasparts (05/17) - « Seule la mer éclaire ton visage… » (05/14)

Lemonnier (Anne-José) : « Au lieu de pleurer… » (11/17)

Leopardi (Giacomo) : A Sylvia / A Silvia (12/14) - Le coucher de la lune / Il tramonto della luna (12/15) - Le soir du jour de fête /La sera del dì di festa (12/16)

Lermontov (Mikhaïl Iourievitch) / Лермонтов (Михаил Юрьевич) : « De ma geôle ouvrez-moi la grille… » (11/15) - « Lorsque s’agite et joue la plaine jaunissante… » (11/17) -  La voile / Парус (11/16)

Le Sidaner (Jean -Marie) : L’homme du Finistère (08/17)

L’Espine du Pont- Alais, dit « Songe - creux » (Jean de) : De l’état de cour (11/15)

Li Bai / : Chant de Qiupu (10/16) - En cherchant Maître Yong-Tsouen à son ermitage (10/17)

Lingendes (Jean de) : Stances sur une jeune courtisane (04/15)

Lin Yaode / 林燿德: Le terminal (09/14)

Lispector (Clarice) : « Il m’est arrivé de cacher un amour…/ Jà escondi um armor » (06/14)

Lovichi (Jacques) : Le combat avec l’ange (10/16) - Mourir dans l’île (10/17) - Ne variatur ou l’avant-dernière lettre d’Ephèse (10/15) – La sourde oreille (10/14)

Luca (Ghérasim) : Les cris vains (07/14) -  La fin du monde (07/15)

 

Mabanckou (Alain) : A ma mère (03/15)

Machado(Antonio) :Aube sur Valence / Amanecer en Valencia (12/16) - Il y a eu crime dans Grenade / El crimen fue en Granada (12/15)

Mac Leod (Philippe) : « A cette hauteur où le vent souffle toujours froid… » (03/15)

Maeterlinck (Maurice) : « Et s’il revenait un jour… » (06/15) - « On est venu dire… » (06/16)

Magny (Olivier de) : De l’absence de s’amie (06/15) - « Gordes, que ferons-nous ?.. » (06/17) -  Sonnet à Mesme (06/16)

Mahon (Derek) : Quatre promenades dans la campagne près de Saint-Brieuc / Four walks in the country near St.-Brieuc (11/14)

Maïakovski (Vladimir Vladimirovitch) / Маяковский (Владимир Владимирович) (1893 – 1930) : Christophe Colomb / Кристоф Коломб (08/17) - Prologue à la Tragédie « Vladimir Maïakovsky » / ПРОЛОГ (08/15) - Vente au rabais (08/16)

Makhlouf (Issa) / عيسى مخلوف : Dis-moi, aube (07/17) - « On tue pour manger… » (07/16) - Partir (07/14) – Planète (07/15)

Ma Kiang Lan (XVIème siècle) : l’orchidée que j’ai peinte (04/17)

Malherbe (François de) : Dessein de quitter une damequi ne le contentait que de promesse (12/15) - « Sus, debout la merveille des belles… » (12/16)

Mallarmé (Stéphane) : L’Azur (09/17) - Brise marine (06/15) - Le Tombeau d’Edgar Poe (06/16) – « Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui… » (06/14)

Malrieu (Jean) : La joie (11/17) -  Nuit d’herbe (11/16) - Saison dorée (11/15) -  Le veilleur 11/14)

Mambrino (Jean) : L’aube (11/16) - Le (11/14) - « la neige dessine le silence… » (11/15) Le point du jour (11/17)

Mandelstam (Ossip Emilievitch) / Мандельшта́м (О́сип Эми́льевич) : Le coquillage (09/17) -  « Homère, l’insomnie… » / Бессоница, Гомер, тугие паруса (09/15)

Mang Ke /芒克: Poème de l’offrande à l’automne (02/16) - Le temps sans le temps (02/15) - Vent à fleur d’eau (02/17)

Manoll (Michel) : La flamme en nous qui sombre (03/16) - Service de nuit (03/17)

Mansour(Joyce) : Bleu comme le désert (01/14) – Chant arabe (01/16) – Le téléphone sonne (01/15) - « Vous ne connaissez pas… » (01/17)

Mansour (Monica) : Lumière (01/15)

Marcenac (Jean) : Le beau visage double (08/17) -  Le coup de grâce (07/14)

Marie Noël : « Les chansons que je fais… » (04/17) -  Crépuscule (04/15) – Retraite (04/16)

Markopoulos (Yorgos  / Μαρκόπουλος (Γιώργος ) : L’Etranger (07/15) - Tu entres au Pirée (07/14)

Marot (Clément) : Le Beau Tetin (03/15) - De sa grande Amie (03/17) - « Plus ne suis… » (03/16)

Marteau (Robert) : « C’est ce que j’aime… » (08/15) - « Ne fais pas de ta vie un désert… » (08/14) - « Un arbre éperdument… » (08/16)

Masson (Loys) : « Je n'ai jamais connu dans sa vérité… » (07/14) - Symphonie 1959 de Paula (05/17)

Maunick (Edouard Joseph Marc) : « J’écris ces pages en vrac… » (02/17) - « Qui veut tout écrire sur la lumière… » (12/15)

Maynard (François) : « Je donne à mon désert… » (12/16)

Mégnen (Jeanne) : Demain, commencera le bruit (02/17) -  La belle au bois dormant (02/16)

Meitinger (Serge) : Prose du lieu (08/15)

Melik (Rouben) :Elégie 5 (12/15) -  Le veilleur de pierre (12/17)

Ménard (René) : D’autres ont la liberté… (01/17)

Meschonnic (Henri) : « Et je m'écoute… » (10/14)

Mestokosho (Rita) : Un peuple sans terre (02/17)

Métellus (Jean) : Au pipirite chantant (06/15)

Michaux (Henri) : Arriver à se réveiller (05/15) -  Contre ! (05/16) - Emportez-moi (05/17) - « Mais Toi, quand viendras – tu ? » (05/14)

Michel-Ange / Buonarotti (Michelangelo) : « A travailler tordu… » « I’ ho già fatto un gozzo… » (01/16) - « Avec ce coeur de soufre… » / « Al cor di zolfo… » (01/17)

Milliot (Roger) : « Je me forçais à naître chaque jour… » (06/16) - Pour une mort choisie (07/14) – Ville (06/17)

Miłosz (Czesław) : CELA / TO (12/16) - Dante (12/15)

Milosz (Oscar Venceslas de Lubicz-) : Et surtout que (04/15) - Symphonie de Septembre (04/16) - « Tous les morts sont ivres… » (04/17)

Minet (Pierre) : « Mort, je m'égrènerai en toi… » (08/14) – Lettre (08/16) - Poèmes (08/15)

Miron (Gaston) : La marche à l’amour (08/14) -  Monologues de l'aliénation délirante (08/16) - Les siècles de l’hiver (08/15)

Misfud (Immanuel) : Poème de la vieille tsigane /Il. Poeżija taż – żingara xiħa (09/15)

Miyazawa (Kenji) / 宮沢賢治: Aiguilles de pin (03/17) -  Le matin de la séparation (03/15) - Le printemps et le démon Asura (03/16)

Mizón (Luis) : L’arbre / El árbol (08/15) - Prisons / Prisiones (08/14) - Terre prochaine / Tierra próxima  (08/16) - Vent du Sud / Viento Sur (08/17)

Montague (John) : Mer vineuse / Wine dark sea (10/14)

Montale (Eugenio) : « A midi faire halte …/ « Merrigiare pallido… » (05/16)

Montiel (Andréa) : Du néant je suis prisonnière (02/15)

Morali (Laure) : « Je t’écris sans papier… » (04/17)

Moreau (Bernard) : Les Matinaux (03/15) -  Un filet d’eau (03/16)

Moreau (Marcel) : « Femme, soeur, amie… » (03/15) - « Un livre devrait s’ouvrir… » (03/16)

Morenas (Claude) : Petit jour blanc (10/15)

Morhange (Pierre) : Le Dimanche (02/16) – Paris (02/17)

Moritake / 荒木田守武 : « Une fleur tombée… » (02/16)

Moro (César) : Lettre d’amour (02/16) -  Pierre mère (02/17)

Muhammad Ali (Taha) / طه محمد علي  : La colombe partie dans le train de l’hiver (07/14)

Munier (Roger) : « Tant que tu peux revenir… » (08/14)

Musset (Alfred de) : Derniers vers (08/17) - La nuit de Mai (03/15) – Venise (03/16) 

Namur (Yves) : « La nuit, certains quittent leur lit… » (04/15)

Nandino (Elías) : Corps nocturne / Nocturno cuerpo (10/15)

Natsume(Soseki) / 夏目漱石: « Ciel et terre… » (05/16) - « La lampe éteinte… » (05/17)

Nekrassov (Nikolaï Alekseïevitch) / Некрасов (Николай Алексеевич) (1821 – 1877) : « Peux-tu nommer, ô ma terre natale » (01/17)

Nerval (Gérard de) : El desdichado (05/14) – Epitaphe (07/15) - Le point noir (07/17) -  Une allée du Luxembourg (07/16)

Neruda (Pablo) : Dernières volontés / Disposiciones (11/14) - Hauteurs de Macchu-Picchu / Alturas de Macchu-Picchu (11/17) - Testament d’Automne (11/16) - Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée / Veinte poemas de amor y una canción desesperada  (11/15)

Neveu (Gérald) : …Un miroir (12/16)

Ngandé (Charles) : Indépendance (12/14)

Nichapour (Azadée) : Enigme (06/17)

Niger (Paul) : Je n’aime pas l’Afrique (10/15) -  Lune (10/16)

Nivyabandi (Ketty) : Trois ethnies (05/17)

Noailles (Anna-Elisabeth de) : Il fera longtemps clair ce soir (10/17) - T'aimer… » (10/16)       

Noël (Bernard) : « assiégé de quel rire… » (01/17) - A vif enfin la nuit (01/15) - « Et maintenant que faire avec le rien… » (01/14) - « un jour / la bouche est devenue obscure… » (01/16)

Noonuccai (Oodgeroo) : « Homme blanc de la tribu sans joie… » (03/17)

Norge : C’est un pays (12/14) 

Nouveau(Germain) : « Je ne crains pas les coups du sort… » (03/17) - Le baiser (II) (03/16)

Novalis : « Faut-il que le matin toujours revienne ?... / Muss immer der Morgen

wiederkommen ? (02/15) - « Les prés se sont recouverts de verdure… / « Es färbte sich die Wiese grün… » (02/17) - « Quand ce ne seront plus les nombres et les figures » / « Wenn nicht mehr Zahlen und Figuren » (02/16)

 

Obaldia (René de) : Les cuisses de Colette (06/14) – Les jambes de bois (06/15)

Ôbrée (Bertran) : En Automne / Enn Aotonn (09/14)

Obrestad (Tor) : Le chant du rivage (12/14) 

Orléans(Charles d’) : « Ma seule amour… » (03/16) - « Nouvelles ont couru en France… » (03/17) - « Le temps a laissé son manteau… » (03/15)

Oster (Pierre) : « Le ciel sur les hauteurs… » (11/17) -  « Du plus loin que je viens… » (10/15) -  Les Morts (11/16) 

Pacheco (José Emilio) : Les ruines de Mexico (Elégie du retour) / Las ruinas de México (Elegia del retorno (11/15)

Parant (Jean – Luc) : « L’Homme est nu… » (12/15) -Le monde de l’homme (12/14)

Pascalis (Stratis) / Πασχάλης (Στρατής) : Cartographie de la lumière (09/17) - « Hauts paysages de l’ascension… » (09/15) - Préhistoire (07/14) -  Première pluie (09/16)

Pasolini (Pier Paolo) : « Il suffit d’un instant de paix… » / « Un po’ di pace basta… » (12/14) - Les pleurs de l’excavatrice, VI /Il pianto della scavatrice, VI

 

Pavese (Cesare) : Paysage (04/16) - La terre et la mort / La terra e la morte (04/17)

Paz (Octavio) : L’avant du commencement /Antes del Comienzo (01/15) - Pierres de soleil / Piedra de sol (02/16) - Hymne parmi les ruines / Himno entre ruinas (02/17)

Péguy (Charles) : « Adieu, Meuse endormeuse… » (03/15)

Péret (Benjamin) : Allo (07/15) - Le congrès eucharistique de Chicago ((09/16) - Des cris étouffés (09/17) - Epitaphe sur un monument aux morts de la guerre (07/14)

Perrier (Anne) : « Ce n’est pas assez… » (12/16) - « Lorsque la mort viendra… » (06/14) – Prière (07/15)

Perros (Georges) : « Foutez-moi tout çà dans la mer… » (08/15) - « Il y a un bruit près de chez moi… » (10/17) - « Mon coeur bredouille… » (10/16) - « On meurt de rire… » (08/14)

Peru (Fañch) : « Ruisseau courant sur les galets / Gouredenn war a bili (10/14) - « Sur le muret du port… / War morgerenn ar porzh-mor… » (10/15)

Pessoa (Fernando) : A la veille de ne jamais partir /Na véspera de não partir nunca  (06/14) - Le Gardeur de troupeaux /O Guardador de rebanhos(06/17) - Passage des heures / Passagem das horas (06/16) - « Plutôt le vol de l’oiseau … » / «  Antes o vôo da ave, que passa » (06/15)

Pétrarque (François) / Petrarca (Francesco) : « Quand parfois, au milieu d’autres dames… / « Quando fra l'altre donne ad ora ad ora… » (08/17)

Picabia (Francis) : Les dominos (04/16) - Ma vie est passée (04/15) - Poème d’espérance (04/17)

Pichette (Henri) : Le Duo d’Amour Fou (08/15)« Je fais corps… » (08/16) - « Nous sommes à la perle… » (08/17) -  Ode à la neige (08/14)

Pieyre de Mandiargues (André) : Hedera ou la persistance de l’amour pendant une rêverie (11/17) - Le pays froid (06/14) - Somewhere in the world (06/15)

Pirotte (Jean – Claude) : « Je ne vais pas bien loin… » (10/14) - je n’écris pas comme cestuy-là (11/16)

Pisan (Christine de) : La fille qui n’a point d’ami (12/15) - « Seulette suis… » (12/16)

Platen (August von) : « A l’ami allemand… » / « Dem  deutschen Freunde » (08/17)

Plath (Sylvia) : L’agneau de Marie / Mary’s Song (10/15) - Berck plage / Berck-plage (10/17) -  Lettre d’amour / Love letter (10/16)

Pleynet (Marcellin) : La grande élégie doit tout dire (11/17) - « Ici où respire encore l’angoisse… » (11/16)

Ponge (Francis) : le cageot (06/15) - L’huître (05/14) -  Le savon (06/16) - La terre (06/07)

Pouchkine (Alexandre Sergueïevitch) / Пушкин (Александр Сергеевич) : « L’astre du jour éteint sa flamme rougeoyante… » (03/15) – Elégie (03/16) - « Tel l’enfant animé d’un pouvoir enchanteur… » (03/17)

Pound (Ezra) : « Et donc les lianes me jaillissent des doigts… » (02/15)

Pozzi (Catherine) : Ave (07/14) – Vale (03/17)

Prassinos (Gisèle) : « On a bu ses bouquets… » (02/15)

Prével (Jacques) : « Au moment d’écrire… » (06/17) - « Enfant je me suis étonné… » (06/16) - « Ce que je peux dire… » (06/15) - « Dans le temps, dans la nuit... » (06/14)

Prévert(Jacques) : Les enfants qui s’aiment (07/16) - Etranges étrangers (07/17) - La lessive (07/14) - « La mère fait du tricot… » (07/15)

Prié (Yves) :Esquisses pour un hiver (03/16) -  Glanes (03/17)

Prigent (Christian) : Madrigal (08/14)

Puel (Gaston) : «   J’habitais un corps lézardé… » (10/15) - Puisque tu es venue… (05/17)

 

Quasimodo (Salvatore) : Et c’est bientôt le soir / Ed è subito sera (11/14)

Queneau (Raymond) : Je crains pas ça tellment (05/16) - « Quand nous pénètrerons la gueule de travers… » (05/14) - « Si tu t’imagines… » (05/15) 

Rabémananjara (Jacques) : Lyre à sept cordes (01/17)

Racan (Honorat de Bueil de) : Stances sur la retraite (04/15)

Radichtchev (Alexandre Nikolaïevitch) / Радищев (Александр Николаевич) : « Ami, pourquoi tes yeux sont-ils emplis de larmes ,…»

Radtke (Gunter) : Epigrammes, I (01/15)

Ranaivo (Flavien) : Chercheuse d’eau (08/15) – Epithalame (08/16) - Vulgaire chanson d’amant (08/17)

Rebours (Jacqueline) : Langue bussonnière (10/15)

Réda (Jacques) : Aux environs (04/16) -  Elégie de la petite gare (04/15) - Pluie du matin (04/17)

Regensburg (Der Burggraf von) : « Je suis avec constance… » / « Ich bin mit rehter staete… » (10/16)

Régnier (Henri de) : « Si j'ai parlé / De mon amour … » (12/14) - « Un petit roseau m’a suffi… » (12/15) – Vœu (12/16)

Régnier (Mathurin) : « Quand sur moi je jette les yeux… » (12/16)

Renard (Jean - Claude) : Approche de la mort (10/14) - :Noir – mais pour initier (12/16) –   Psaume de Pâques (12/15)

Reverdy (Pierre) : Chemin tournant (04/16) - Cran d’arrêt (06/14) - Tard dans la vie (11/14) Tendresse (11/17)

Reynek (Bohuslav) : Feuilleter (03/16) - Souvenir de la solitude (03/17)

Ribemont–Dessaignes (Georges) : A la tourterelle (04/16) - Bohémienne 1940 (04/15) - « Il y avait un grand silence… » (04/17)

Richaud (André de) : Préface (12/16)

Rigal (Denis) : avant-guerre (08/16) - « rouillés sont les vaisseaux friables… » (08/17) - « Une fois, / Les écluses s’ouvrirent… » (03/15)

Rilke (Rainer – Maria) : Deuxième élégie / Zweite Elegie (11/17) -  Naissance de Vénus / Geburt der Venus (11/14) - Nordsee, I (11/15) - Soir en Scanie / Abend in Skåne (11/16)

Rimbaud (Arthur) : Alchimie du verbe (05/15) -  Aube (05/14) – Ma bohème (05/17) -  Sensation (05/16)

Riou (Jakez) : La fontaine noire / Ar feunteun zu (12/16)

Ritsos (Yannis) / Ρίτσος ( Γιάννης) :Le désespoir de Pénélope (11/14) -  Les vieilles femmes et la mer (11/15)

Rivas (José Luis) : Une rivière (04/16)

Rivière (Roger-Arnould) : « Je sais la caresse du petit matin… » (12/16)

Robic (Paul – Alexis) : Je suis de ce pays (01/15)

Robin (Armand) : l’Illettré (06/16) - L’offre sans demande (06/17) - « Sans parole, je suis toute parole… » (06/14) - Sans Pays (06/15)

Roche (Denis) : « Denis Roche, âgé de cinquante-deux ans… » (07/15)

Roche (Maurice) : « J’ai tellement eu faim… » (12/16) - « Je vis la mort à chaque instant… » (12/14) - « Tu perdras le sommeil… » (12/15)

Rognet (Richard) : « Il faudrait adopter le brouillard … » (12/15) - « Je parlerai du mot pluie… » (11/17) - « Tu t’assieds avec moi… » (10/14)

Rolland de Renéville (André) : « Dans le royaume des morts… » (11/15)

Rombaut (Marc) : « La nuit s’est battue toute la nuit… » (10/15)

Ronsard (Pierre de) : « Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose… » (05/15) –Madrigal (05/16) - « Mignonne, allons voir si la rose… » (05/14) - « Quand vous serez bien vieille… » (05/17)

Rosa (Antonio Ramos) : La femme dilacérée / A mulher dilacerada (09/14) - Quand la lumière s’efface… / Quando a luz se apaga (09/16) - Une voix / Uma voz (09/15) - Un homme obscur dans une ville lumineuse /Um homem obscuro numa cidade luminosa (09/17)

Roubaud (Jacques) : « église des pins… » (12/16) - « Lettre à Maria Gisborne » (12/15) - « Puisque je pense… »  (12/14)  

Rougé (Erwann) : Puis ce ralenti (09/17)

Roumain (Jacques) : Bois d’Ebène : Prélude (07/15) – Madrid (07/17) -  Nouveau sermon nègre (07/16)

Rousselot (Jean) : Il faudrait être encore plus simple (09/16)

Rūmī (Djalal ad-Dīn Muhammad) /جلال‌الدین محمد رومی : « Au matin, une lune apparut dans le ciel… » (11/15) - … Comme les oiseaux de mer… (12/16) - Parabole de l’éléphant (11/14)

 

Saba (Umberto) : Ulysse / Ulisse (11/16)

Sabines (Jaime) : « ce n’est qu’en rêve... / sólo en sueños … » (04/15)

Sachs (Nelly) : « Ici où dans le sel… » (09/15) - « Des langues de mer salées… » (09/16) - « Rêve surcroît du dormeur… / « Traum der den Schlafenden… » (09/17)

Sacré (James) : Trois figures qui bougent un peu (03/15)

Saint – Amant (Marc – Antoine Girard de) : Le soleil levant (10/15) -  La solitude

  (12/16)

Saint – Denys – Garneau (Hector de) : Accompagnement (01/15)

Saint-John Perse : « Et vous, Mers… » (01/16) - Images à Crusoé (01/17) « Nous n’habiterons pas toujours ces terres jaunes… » (01/15) - « Telle est l’instance extrême…  »   (01/14)

Saint-Pol-Roux : Dialogue marin (03/17) - Les litanies de la mer (03/14) – Roscanvel (03/15) - Les Vieilles du hameau (03/16)

Salabreuil (Jean-Philippe) : Adieu (06/15) - Je t’apprends à mourir (06/17) - Petite fanfare funèbre (06/16)

Samain (Albert) : « Il est d’étranges soirs… » (10/17) - « Je rêve de vers doux… » (10/16)

Sampiero (Dominique) : « Tu dis « je vais à ta rencontre … » (10/17) - « La main, en écrivant… » (10/16) - « On ne peut pas s’empêcher de mourir » (10/14)

Sapphô / Σαπφώ : Aphrodite / εἰς Ἀφροδίτην (04/16) - A une aimée (04/17) - « Je t’ai possédée, ô fille de Kuprôs ! » (04/15)

Sarajlic (Izet) : Sœurs (07/07)

Sayegh (Joseph) / جوزف صايغ (1928 -) : « A chaque prophète sa grâce… » (10/16)

Schehadé (Georges) : « Si je dois rencontrer les Aïeux… » (02/17) - « Vous qui partez pour un pays lointain… » (02/16)

Schehadé (Laurice) : « Jardins d’orangers amers… » (08/17)

Schlunegger (Jean-Pierre) : Le mur (12/16) - Postface (12/15)

Schnurre (Wolfdietrich) : Adoration /Anbetung (11/14) - Chanson / Lied (11/15) - Message clandestin / Kassiber (11/17) - Quand le monde frappe à ta porte /Klopfzeichen (11/16)

Schrott (Raoul) :Une histoire de l’écriture III / Eine Geschichte der Schrift III (01/17)

Séféris (Georges) /Σεφέρης (Γιώργος) : Hélène (09/15) -

Ségalen (Victor) :  Du bout du sabre (09/14) - Edit Funéraire – (09/16) - Eloge et pouvoir de l’absence (09/15) - Tô-Bod (09/17)

Seifert (Jaroslav) : Le tableau frais (11/15)

Senghor(Léopold Sédar) : L’Absente (07/15) - Elégie des eaux (07/17) -   Ndessé (07/16) - Prière pour la paix (07/14)

Serrano (Francisco): Vapeur (10/15)

Shakespeare (William): « C’est quand mon œil est clos… » / « When most I wink»(02/15)  - « Lorsque quarante hivers… » / «When forty winters… » (02/16)

Shelley (Percy Bysshe) : L’Île / The Isle (09/17) - « Il y eut une créature… » (12/14)

Shizhi / 食指(1948 - ) : Colère (07/15)

Shū Ting / 舒婷 : Au chêne (08/16) - ? ! (08/15)

Sicaud (Sabine) : « N’oublie pas la chanson du soleil, Vassili… » (01/17) - Vous parlez ? (01/16)

Siméon(Jean-Pierre) : « Avant que d’avancer puissamment dans la nuit… » (07/14) - « Je veux te dire cette sorte de secret… » (07/15) - Où passent des secrets (07/17) - « Rien n’est plus beau… » (07/16)

Sodenkamp (Andrée) : « Je voudrais te dévaster d’amour… » (01/17)

Someck (Ronny) / רוני סומק : Albanie, vers la citadelle Kruja (08/17) - Bloody Mary (08/16) - Un chiffon brodé. Poème sur Oum Kalsoum (08/15)

Song Lin / 宋林 : Lire la nuit (09/15) – Paysage dans l’œil d’un aigle (09/17) - Vestibule (09/16)

Soupault (Philippe) : « Est-ce le soleil qui se couche… » (01/17) -  Est-ce le vent (01/15) -  Georgia (01/14) – Westwego (01/16)

Spire (André) : Retour (06/15)

Stéfan (Jude) : (Messe blanche.) (04/16) - (Memento mori.) – (04/17) - « les Vieux… » (04/15)

Stétié (Salah) : « Sur le plateau pierreux… » (07/14)

Sully Prudhomme : Sur l’eau (02/15)

Supervielle (Jules) : L’Allée (11/14) -  Le forçat (11/16) - Hommage à la vie (11/15) - Nocturne en plein jour (11/17)

Sutzkever (Avrom) / אַבֿרהם סוצקעווער : Dans la hutte de neige (08/17) - Les juifs gelés (08/14) -  Paysage de fin de nuit (07/16)

Szymborska (Wisława) : Haine / Nienawiść (06/15) - Monologue pour Cassandre / Monolog dla Kasandry (06/16) - Psaume / Psalm (06/17) - Une voix dans la discussion sur la pornographie / Głos w sprawie pornografii (06/14) 

Tagore (Rabindranath) / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর : « Le même fleuve de vie… » (11/14) - « Malgré le soir qui s’avance … » (04/17)

Tailhade (Laurent) : Menuet d’Automne (03/16)

Taigi (Tan) / 炭太祇 (たんたいぎ) : « La longue journée… » (11/15)

Tan Da: Le serment des monts et des eaux / Thề non nước (11/14)

Taneda(Santoka) /(種田山頭火: « Seulement ce chemin » (01/17) - « Toute la journée… » (01/16)

Tardieu (Jean) : Henri Rousseau, le douanier (06/17) -  La môme néant (06/16) - Quand bien même… (06/15)

Tarkovski (Arséni Alexandrovitch) / Тарко́вский (Арсе́ний Алекса́ндрович) : Après la guerre /  После войны (11/14)

Taylor (Henry) : Pas encore (02/15)

Temple (Frédéric – Jacques) : La prison de Socrate (10/14) - Un long voyage (10/15)

Thésée (Lucie) : Beau comme… (09/17)

Thomas (Dylan) : La colline aux fougères / Fern Hill (03/16) - La lumière point là où le soleil ne brille pas (02/15)

Tirolien (Guy) : Paroles sans suite (10/15) -  Prière d’un petit enfant nègre (10/16)

Toomer (Jean) :  Chant de la moisson / Harvest song (12/16)

Tôri (? - ?) : « Martin – pêcheur… » (09/15)

Toulet (Paul – Jean) : En Arles (11/14) - « L’immortelle, et l’œillet de mer… » (02/16) -  Le tremble est blanc (02/17)

Tranströmer (Tomas) : 17 poèmes (01/16) - Secrets en chemin (01/17)

Trouillot (Lionel) : « Je ne t’enverrai pas de poème, mon ami… » (01/17)

Tsvétaïeva (Marina) / Цветаева (Марина Ивановна): « Il me plaît que vous ne soyez pas fou de moi… » / Мне нравится, что вы больны не мной (01/15) - Tentative de jalousie / Попытка ревности (07/16) - « Une fleur est accrochée à ma poitrine… » / « Кто приколол - не помню... » (07/17)

 

Tzara (Tristan) : « dimanche lourd couvercle… » (06/14) - Il fait soir (07/14) - « il y a un bien beau pays dans sa tête… » (01/17) - Sur le chemin des étoiles de mer (01/16) 

 

Ueshima (Onitsura) /上島鬼貫: « Avec le cormoran… » (05/15)

Ungaretti (Giuseppe) : Les fleuves / I fiumi (05/17) - Où la lumière / Dove la luce (11/14) - La Pitié / La Pietà (05/16)

Urosevic (Vlada) / Урошевиќ (Влада) (1934 -) : Dei otiosi (09/14)

 

Vaillant(Claude) : Frontière (11/17) - Métamorphoses (11/16)

Valéry (Paul) : Le cimetière marin (05/15) -  La fileuse (05/14) - Le Sylphe (06/17)

Valverde (Jose María) : Psaume initial /Salmo Inicial (08/15)

Vannier (Angèle) : L’aveugle à son miroir (05/17)

Velter (André) : Ein grab in der luft (10/17) - Sur un thème de Walt Whitman (12/14)

Venaille (Franck) : « Ainsi nous portons tous… » (02/17) - « la tête contre la vitre… » (02/16)     

Veracini (Roberto) : La cité-navire / La citta-nave (09/16) -  Comme un vertige /Come un vertigine (09/14) - Maintenant que le temps est brume / Ora che il tempo è nebbia (09/17)

Verhaeren (Emile) : Un matin (05/17) – Le vent (02/16)

Verheggen (Jean – Pierre) : « Ecrire, c’est cà !... » (11/17) - Monsieur Panurge (10/14) -  Poème avec hareng – gros – gros – cros (10/15)

Verlaine (Paul) : Chanson d’automne (05/17) - Le ciel est par-dessus les toits (05/14) - Colloque sentimental (05 /15) – « Je ne sais pourquoi… » (05/16)

Vian (Boris) : « Je mourrai d'un cancer… » (04/17) – « Ils cassent le monde … » (04/16) - Je voudrais pas crever (01/14) – Le temps de vivre (01/15)

Vigée (Claude) : La clef de l’origine (04/16) - L’eau des sombres abysses (04/15) - Soleils… » (04/17)

Vigny (Alfred de) : La Maison du berger (05/16) - « Souvent dans les forêts de la Louisiane… » (05/15)

Villena (Luis Antonio de) :Oraison aux parvis de la cité de Baal (02/16)

Villon (François) : Ballade des pendus (10/15) -Le débat du cœur et du corps de Villon (10/17) -  Le testament (I à XLI) (10/16)

Vincenot (Matthias) : Le temps, un soir (11/14)

Vinokourov (Evguéni Mikhaïlovitch) / Винокуров (Евгений Михайлович) : Avec mes yeux / моими глазами. (11/14)

Vivien (Renée) : Devant l’été (11/16) - Nocturne (11/15) - Victoire (11/14)

Vladislav (Jean) : Brumes (07/15) - Laisses (07/16) -  Suite d’automne (07/17)

Voiture (Vincent) : « Je me meurs tous les jours… » (12/14) - La belle matineuse (08/16)

Voltaire : Adieu à la vie (11/15) - : A Madame du Chatelet  (11/17) - « L’autre jour au fond d’un vallon… » (11/16)

Voronca (Ilarie) : Eloge du silence (06/16) – Fragments (06/17) -  Mon peuple fantôme (06/15) 

Waberi (Abdourahman) : Désirs (11/15) -  Fil blanc, fil noir (11/16)

Wang Ji / 王老吉 : Le cannelier au printemps (04/16)

Warren (Louise) : « Minuit moins vingt... » (11/14)

Watanabe / 渡辺白泉 (Hakusen) : « La guerre était là… » (09/14)

Weijdom – De Zaaijer (Reinout) : Ameland (07/15)

Wen Yiduo / 聞一多: Peut-être (03/16)

White (Kenneth) : « et aussi l'effort… » (09/14) -  Lettre à un vieux calligraphe (09/16) - La porte de l’ouest (09/15) – Théorie (09/17)

Whitman (Walt) : Chanson de moi-même / Song of myself (01/17) - Descendance d’Adam / Children of Adam (01/15) - Drossé au sable / Sea - drift (07/17)

Wilde (Oscar) : La ballade de la geôle de Reading / The ballad of Reading Gaol (08/17)

Wynne -  Rhydderch (Samantha) : Il fait partie des meubles (09/14) 

 

Yamanoueu (No Okura) / 山上憶良 (660 – 733) : « Le vent…. Les nuages… » (09/17)

Yi Ho-U / 이호우 : Un souvenir (12/14)

Yosano (Akiko) / 与謝野晶子: « le printemps est si court… » (10/14) -  « sur ma peau douce et chaude… » (09/16)

Yosano (Iroshi, dit Tekkan) / 与謝野鉄幹Ou 與謝野鐵幹 (1873 – 1935) : « Dans ce pays où tous les vieux sont sages… » (09/14)

 

Zahradníček (Jan) : Lettre à ma femme (10/17)

Zarchi (Nurith) / נורית זרחי : Blues pour nouveau-nés (07/14)

Závada (Vilém) : L’attente de l’enlèvement (03/15)

Zu Shuzhen / 朱淑 (1135 – 1180) : Sur l’air « Sheng tsa tse » (01/17)