gilboa_1_

 

Aux jours très anciens

 

Aux jours très anciens

tout était soleil

tout était montagne

et la vallée était au creux de la montagne

tout était vallée

et la montagne se cachait en elle.

 

Mais quand les dieux puissants et lointains

ont répandu leur semence pour engendrer la terre

les étoiles lointaines dans les cieux ont vu

naître une légende de tristesse

et leur face s’est obscurcie tout lentement

et leurs yeux se sont remplis de larmes

 

et les pluies ont commencé.

 

Traduit de l’hébreu par Michel Eckhard et Benyamin Ziffer

Revue « Poésie1, N° 116, Mars-Avril 1984 »

Le Cherche-Midi éditeur, 1984