roberto_veracini_1_

 

Maintenant que le temps est brume

 

Maintenant que le temps est brume

et incessant l’assaut

d’ombres et d’humeurs, j’écoute

dans tes pas les hurlements du vent

et la saison heureuse

qui nous a perdus

 

Traduit de l’italien par Bernard Vanel

In, Roberto Veracini : " Epiphanies de l'ange"

L'Archange minotaure éditeur, 2006 

Du même auteur :

Comme un vertige /Come un vertigine (18/09/20/14)

La cité-navire / La citta-nave (17/09/2016)   

 

Ora che il tempo è nebbia

 

Ora che il tempo è nebbia

e incessante l’assedio

d’ombre e umori, ascolto

nei tuoi passi l’uggia

del vento e la stagione felice

che ci ha perduto

 

Epifanie dell'angelo,

Editore ETS, Pisa, 2001

Poème précédent en italien :

FrançoisPétrarque / Francesco Petrarca : « Quand parfois, au milieu d’autres dames… / « Quando fra l'altre donne ad ora ad ora… » (30/08/2017)

Poème suivant en italien :

Pier Paolo Pasolini: Les pleurs de l’excavatrice, VI /Il pianto della scavatrice, VI