09 avril 2017

Pierre Reverdy (1889 – 1960) : Tendresse

  Tendresse   Mon cœur ne bat que par ses ailes Je ne suis pas plus loin que ma prison Ô mes amis perdus derrière l’horizon Ce n’est que votre vie cachée que j’écoute Il y a le temps roulé sous les plis de la voûte Et tous les souvenirs passés inaperçus Il n’y a qu’à saluer le vent qui part vers vous Qui caressera vos visages Fermer la porte aux murmures du soir Et dormir sous la nuit qui étouffe l’espace Sans penser à partir Ne jamais vous revoir Amis enfermés dans la glace Reflets de mon amour glissés... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :